Eden, A New Beginning


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Here we go again

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Here we go again   Jeu 22 Mai - 1:01

La petite blonde était sortie de sa tente à la tombée de la nuit, faisant bien attention à ne pas se faire pincer. Elle ne voulait certainement pas qu'on lui demande des explications à propos de son escapade nocturne pour aller voir Andrew. Elle s'était habillée lentement, avait eu de la difficulté à choisir ses vêtements pour tout dire. Elle avait peur de ce qu'il pourrait dire en la voyant, alors n'osait pas porter ses vêtements habituels. Elle voulait quelque chose de différent, mais elle n'avait pas vraiment le moment et surtout l'occasion de faire les boutiques ne se présentait plus depuis des années déjà. Elle faisait avec ce qu'elle avait, et c'était bien assez. Elle finit par laisser tomber et enfila un simple jeans vieux et troué mais au moins propre. Avec cela un simple t-shirt ample et un hoodie, elle était sortie dehors en faisant bien attention à ce que l'on ne la remarque pas. C'aurait été le pire truc au monde, qu'on la pince. Elle attrappa au passage un couteau, le sien. Elle l'avait retrouvé au matin près de sa tente, intact. Comme si on aurait voulu lui jouer un mauvais tour et que maintenant quelqu'un se sentait coupable. Elle était ensuite partie, silencieuse, se dirigeant vers la tente d'Andrew. Elle était effroyablement nerveuse, même si elle n'avait aucune raison de l'être, et alors qu'elle s'approchait de sa tente, elle se sentait de plus en plus coupable pour hier soir. Devait-elle s'excuser? Non...Oui? Elle avait passé sa main dans ses cheveux, nerveusement, attendant devant la tente en silence. Elle osa finalement toucher au tissu et en prit un pan, murmurant, timide:

"AJ?"

Elle se sentait très mal à l'aise et lorsque son regard rencontra celui du renégat elle lâcha soudainement et brusquement le pan de la tente, reculant à l'extérieur pour aller s'appuyer contre un arbre, attendant qu'il sorte et peut-être qu'il lui profère des menaces comme il l'avait fait le jour d'avant. Elle se sentait coupable, ce n'était pas un secret, et il devait certainement l'avoir remarqué à moins d'être absolument stupide, ce qui n'était certainement pas vrai. Elle se mordit la lèvre inférieure et prit sa mèche blonde entre ses doigts, la tortillant avec nervosité, comme à l'habitude. Elle espérait qu'il vienne la voir, mais qu'il soit aussi gentil. Elle attendit qu'il sorte de la tente et le regarda furtivement, rougissante, timide et gênée de devoir lui parler et lui demander pardon. Elle demandait toujours pardon, c'était une habitude, mais elle avait une très bonne raison de le faire, cette fois. Encore meilleure qu'à l'habitude. Elle réalisait qu'elle avait eu des préjugés envers Andrew, très vexante probablement par ses remarques.

"Désolée pour hier soir. J'aurais pas dû dire ça...Je suis vraiment stupide, je n'aurais jamais dû oser imaginer ça."

Elle dût se taire et resta immobile, le regardant, tremblante comme une feuille et appuyée sur son arbre. Elle n'avait pas particulièrement froid, mais était surtout nerveuse qu'il ne se fâche et soit violent avec elle. Elle regardait à présent le sol, n'osant pas le regarder dans les yeux.

"Je suis prête pour le cours, si tu veux toujours de moi."Souffla-t-elle, mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Jeu 22 Mai - 1:32

Andrew s’était demandé toute la journée si la jeune femme se pointerait ce soir, si elle aurait le courage ou le culot de venir. Il ne savait pas très bien quel terme employé, même après avoir analyser tout la journée, ce qui c’était passé hier. Il n’arrivait pas à lui trouver d’excuse valable pourtant sa colère était passée du moins en grande partie, avec son caractère il était souvent dur de savoir à quoi s’attendre, il n’avait d’autre choix que d’attendre de la voir pour constater s’il était encore énervé ou non.

Il était dans sa tente entrain de nettoyer un de ses couteaux, la veille, Vanille lui avait dit qu’on lui avait volé le sien, donc dans la logique, s’ils voulaient s’entraîner, il lui en fallait un. AJ était assis sur deux briques superposées, c’était primitif mais au moins il pouvait s’asseoir.
C’est là qu’il entendit la voix de la jeune femme résonner, il avait entendu des pas juste avant mais n’avait pas daigné détourner le regard de la lame qu’il tenait entre les mains enfin jusqu’à ce que le bruit devienne une image. Il n’eu même pas le temps de la regarder deux secondes qu’elle était déjà ressortie de la tente, il se demandait bien ce qu’il avait pu faire. Le jeune homme ne se rendait pas compte à quel point son comportement avait changé depuis hier.
Il attendit que la jeune femme revienne mais au bout de quelques trop longues secondes, il sortit pour aller voir lui même où elle était passée. Elle était juste en face de la sortie de la tente, colle à un arbre, AJ fronça les sourcils, plus par incompréhension que par colère et l’écouta sans broncher. En s’appuyant sur l’arbre, elle montrait bien qu’elle avait besoin de quelque chose à quoi se raccrocher, sûrement par peur mais peur de quoi ? De lui ? Il avait sûrement été un peu brutal hier mais son impulsivité était passé avant tout raisonnement, c’est en réalisant qu’il avait peut être commis une faute lui aussi qu’il détourna le regard.


Je suis un homme comme un autre, tu as le droit d’imaginer ca, comme j’ai pu l’imaginer mais ne va pas aussi loin dans ton imagination!

Son regard s’était perdu au sol et après quelques secondes de silence, il la regarda à nouveau, plus distant et froid que la veille. Apparemment, les distances qu’il avait instauré n’avaient pas suffit alors autant les agrandir surtout qu’avec la colère tout était plus facile. AJ tira sur sa cigarette qu’il avait allumé une demi douzaine de minutes auparavant puis la jeta par terre, fumer à l’intérieur d’une tente alors qu’une autre personne –non fumeuse- était là ne devait pas être très accommodant.

C’est pas l’arbre qui t’aidera à quelque chose.

Andrew rentra à nouveau dans sa tente, il lui laissait le choix de partir ou de venir, après tout la franchise dont il avait fait preuve, lui avait peut être fait peur ou elle se disait qu’elle avait eu raison à son sujet, chose totalement fausse.
Il alla déposer les holsters qu’il portait toujours en dessous des bras, pas question d’avoir une autre arme qu’un couteau surtout que ca pourrait être dangereux.
Le jeune homme l’entendit enfin rentrer dans la tente et lui tendit, sans un regard, un couteau de chasse, qu’il avait dû récupéré au cours d’une quelconque mission.


Tiens, comme tu m’as dit qu’on t’avait volé celui que tu avais, je t’en ai préparé un, tu pourras le garder si tu veux. Il te servira peut être plus à toi qu’à moi.

Pas besoin qu’il ait de couteau, il ne comptait pas se battre en duel avec elle, vu ce qu’elle avait montré jusqu’ici, ca serait très inégale. Il se tourna enfin vers elle.

On commence par la défense, je pense que c’est ce qui t’intéresses le plus.

Sa réflexion était peut être déplacée pour quelqu’un de susceptible et d’un coté il savait qu’il n’aurait pas dû dire ca mais instinctivement il n’avait pas pu s’en empêcher. L’image des cicatrices qu’il avait vu hier ne l’avait pas quitté ainsi que tout ce que ca lui avait rappelé et à l’époque, malgré son caractère combatif, il aurait aimé mieux savoir se défendre, aujourd’hui les choses avaient changé, il préférait attaquer avant qu’on ne l’attaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Dim 25 Mai - 20:14

Il ne l'avait même pas regardée lorsqu'elle était entrée dans la tente, et la jeune fille en plus d'être effrayée semblait maintenant plutôt triste. Même si en ne la voyant pas, il pouvait vouloir dire qu'il ne voulait pas entendre parler de ce qui s'était passé la veille. Elle savait déjà qu'il avait plutôt honte de ce qu'il avait fait dans la tente, alors elle n'osait pas vraiment s'imaginer sa réaction à présent qu'elle lui avait prêté des attentions non légitimes. Lorsqu'elle était sortie de la tente, elle s'était appuyée sur l'arbre et s'y aggrippait comme à une bouée, et continuait même lorsqu'Andrew sortit de la tente. Elle ne le regardait pas, n'osant pas le faire de crainte qu'il lui fasse une nouvelle fois une crise. Se mordillant la lèvre avec nervosité, jusqu'au sang, tortillant sa mèche blonde avec peur de se faire faire la morale, elle attendait la suite et écoutait tous les sons autour d'elle pour voir ce qu'AJ pourrait lui dire. Elle l'écouta sortir de sa tente et se doutait bien qu'il l'observait, réfléchissant probablement à une façon de lui dire qu'il ne voulait pas la voir dans sa tente, ni ailleurs, qu'elle n'était qu'une sale paranoïaque et qu'elle avait parfaitement raison : elle était innutile et ne servait à rien. Pourtant, ce ne fut pas du tout la nature de ses paroles lorsqu'il se mit à parler. La jeune femme rougit, gênée par ce qu'il disait. Elle avait le droit de s'imaginer ce genre de choses? Il y avait donc pensé, probablement. Il lui dit qu'elle ne devait pas aller aussi loin dans son imagination, par contre, et elle acquieça, malgré qu'elle ne voyait pas ce qu'il voulait dire. Elle ferma les yeux et les garda baissés, tremblante.

Elle eut peur qu'il ne refuse de vouloir lui donner ses cours, lorsqu'elle le lui demanda. Il était plutôt probable en effet qu'il ne veuille plus, même si elle était venue juste pour lui... Enfin, pour le cour plutôt. Il lui faisait un peu peur, encore, même si hier il avait bien démontré qu'il pouvait se montrer gentil. Il devait forcément l'être, mais se cachait derrière une carapace. Probablement que c'était le cas avec d'autres renégats qui se cachaient derrière une coquille, ou elle était simplement tombée sur la bonne personne. Elle vit la cigarette, ou plutôt le restant de la cigarette, tomber sur le sol et terminer de se consumer, et Andrew prit la parole sur un ton froid et loin de ce qu'elle aurait aimé entendre. Il semblait l'haïr sur le coup. Probablement qu'on lui avait parlé et qu'on lui avait dit de ne pas tenter de sympathiser avec elle, peut-être qu'on avait répendu des rumeurs à son sujet, ce qui n'était pas étonnant du tout. Peut-être que... Elle préférait s'arrêter là, ne pas se poser de questions. Après tout, s'il la détestait et ne lui donnait des cours que par pitié, c'était son droit. Elle ne pourrait rien y changer. Elle leva les yeux, Andrew avait disparu dans sa tente. Elle hésita encore un peu avant d'y entrer à sa suite, l'observant s'activer dans sa tente et aller ranger des fusils.

Il revint vers elle et lui tendit un couteau sans même prendre la peine de la regarder. Elle baissa les yeux lorsqu'il lui dit que c'était parce qu'elle avait dit la veille qu'elle s'était faite voler le sien. Il lui dit qu'elle pourrait le garder et elle le regarda, étonnée qu'on lui dise de telles paroles. On ne lui faisait pas de cadeaux, en général, et lorsqu'il dit que ça lui serait plus utile qu'à elle qu'à lui, elle rougit encore plus, encore plus gênée de devoir lui expliquer qu'elle avait retrouvé le sien près de sa tente. Elle reprit la mèche blonde dans sa main et prit le couteau de l'autre, regardant Andrew, embarassée, lui disant, mal à l'aise :


"C'est gentil, mais on m'a rendu le mien je crois, parce qu'il était juste à côté de ma tente ce matin..."

Elle lui retendit l'arme, baissant une nouvelle fois la tête, honteuse, et lorsqu'il lui dit qu'ils commenceraient par la défense puisque c'était ce qu'elle voulait probablement le plus savoir, elle ferma les yeux pour soupirer. Elle se sentait coupable en quelque sorte de ne pas avoir voulu du couteau et elle finit par plonger son regard dans celui d'Andrew, levant les yeux vers lui avec timidité, lui murmurant d'une toute petite voix qui montrait tout le contraire de ce qu'elle avançait :

"Je suis prête"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Dim 25 Mai - 22:46

Andrew fut un peu surpris qu’elle lui rende l’arme et qu’elle lui dise que le dit couteau n’était pas si perdu en fait. Elle n’était pas obligée de lui rendre le couteau pour autant, il le prit et le posa sur un tonneau pas loin, son petit bar personnel. Passons, ce n’était pas le moment de penser à l’alcool, quoi que le tonneau de contenait que de l’eau mais par terre se trouvait des bouteilles où ce n’était pas du tout le cas.

Il se mit en face de Vanille et regarda l’arme qu’elle avait dans la main, arme qui connaissait bien puisque c’était bien le couteau qu’il avait dû lui prendre la première fois de leur rencontre histoire qu’elle ne lui tranche pas la gorge parce qu’elle était simple énervé. D’ailleurs il ne lui avait jamais demandé ce qui c’était passé ce jour là et pourquoi elle avait réagi comme ca, maintenant c’était tout l’inverse, elle était calme, timide, alors qu’à sa première impression il aurait cru tout l’inverse. Peut être que lors du combat elle devenait quelqu’un d’autre…Il verrait bien par lui même.
Elle lui annonça qu’elle était prête, elle n’en avait pas l’air. De toute façon quand il fallait y’aller, fallait y’aller.


Très bien.

Dit il simplement avant de réfléchir par quoi il pourrait commencer, il n’avait pas pensé qu’il devrait la toucher pour qu’elle sache comment se défendre. AJ n’était pas là pour lui faire un cours sur la théorie. Ca l’ennuyait vraiment, il voulait rester froid avec elle et depuis hier, éviter tous contacts.

Bon déjà, tu fais tourner ton couteau dans ta main, que la lame soit une fois vers le sol et une fois vers le ciel. Ca sert toujours suivant la position dans laquelle tu es !

C’est vrai que si son assaillant était derrière elle, elle risquait d’avoir beaucoup de mal à le poignarder si son couteau était orienté vers le haut.
Apparemment la jeune femme n’avait pas besoin d’une démonstration pour le faire, ca lui paraissait normal, quiconque tenait un couteau un main savait faire ca, la plupart du temps.
Andrew resta silencieux pendant quelques secondes, il fixa la jeune femme, non pas son visage mais son corps, pas par perversité ou par idées mal placées juste parce qu’il réfléchissait à hier, à elle et à maintenant. Elle avait rendu les choses trop compliquées, il n’aimLe jeune homme voyait sa main de là où il était, normal il faisait une tête de plus qu’elle, au moins de cette façon il pouvait observer chaque geste de Vanille et dire ce qui allait ou non, enfin pour l’instant il comptait la guider. Il partait sur le principe qu’elle ne savait pas du tout se servir de son couteau, c’était peut être vexant pour elle mais il n’avait pas de temps à perdre pour voir ce qu’elle savait ou non. Puis elle lui avait dit détesté la violence, donc elle n’avait jamais dû s’entraîner à un combat de n’importe quelle sorte.ait pas les relations à cause de ca, il fronça les sourcils et releva la tête vers ses yeux, il croisa son regard le temps d’une seconde.


Passons à plus sérieux.

Bon allez, il devait se motiver, tant pis de ce qu’elle penserait, il n’était pas là pour la regarder s’amuser à faire des gestes bidons sans aucune expérience. Il passa derrière elle, l’encercla d’un bras puis mis son autre main à la base de sa gorge sans pour autant la tenir, pas question de la blesser. Ca faisait bizarre d’être aussi collé à quelqu’un avec qui on voulait mettre autant de distance.

Si ca va pas, tu me le dis.

Il aurait dû se passer de ce commentaire, il prouvait qu’il s’inquiétait beaucoup de trop de ce qu’elle pouvait ressentir ou penser. AJ s’en voulait à lui même, il se serait bien mis une baffe à ce moment là, rah qu’est ce qu’il pouvait s’insupporter des fois.
Andrew devait rapidement passer à un autre sujet, bon maintenant c’était un peu tard vu que le silence c’était installé.


Je vais te demander de toucher les endroits avec la lame de ton couteau, bon d’abord tu le retournes.

Tu vas me poignarder la cuisse, enfin juste toucher, va pas me faire un trou non plus, j’ai pas besoin de ca ! Bref tu me poignardes à cet endroit, tu tournes le couteau, histoire que la lame fasse le plus de dégâts possibles et après c’est à toi de voir. Je ferais semblant d’avoir une réaction en conséquence, ca m’est déjà arrivé donc je saurais exactement quoi faire.

Hélas pour lui ca lui était déjà arrivé, c’était peut être pour ca qu’il n’aimait pas les couteaux, il trouvait ses armes hypocrites… Et c’était quelqu’un qui portait une arme à feu en permanence sur lui qui pensait ca.
AJ attendait qu’elle réagisse, il s’attendait aussi à recevoir des coups, il ne lui avait rien dit pour ca, parce qu’il était sûr qu’elle ne lui ferait pas mal ou pas vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Lun 26 Mai - 6:01

Vanille attendit qu'il se débarasse du couteau qu'il lui offrait, se demandant quel genre d'enseignement il pourrait bien lui faire. Elle gardait la tête basse, même si elle mourrait d'envie de voir ce qu'il allait faire. Elle s'attendait à ce qu'il l'attaque, comme lorsqu'elle se battait avec Ethan, mais ce ne fut pas ce qu'il fit. Il se contenta de lui donner des instructions qu'elle ne comprit pas vraiment au début, faisant les gestes au hasard comme il les lui dictait mais ne comprenant pas quel était le rapport avec le fait de se défendre. Elle leva les yeux vers lui, l'air curieuse tout à coup, et lorsqu'il précisa que cela servait peu importe sa position, elle fronça les sourcils. Il ne lui apprenait rien, elle savait très bien tout ça déjà. Elle soupira et se détendit, se disant qu'il fallait qu'elle soit patiente, et baissa à nouveau les yeux en attendant qu'il continue ses explications. Elle se serait bien entendu attendue à des exercises plus 'physiques' mais il semblait apprécier la théorie, ce qui personnellement lui avait manqué. Elle n'avait jamais réellement eu de professeur, puisqu'elle avait dû cesser d'aller à l'école à tout juste huit ans, et le fait qu'Andrew lui enseigne à se battre en parlant était plutôt du jamais vu pour elle.

Elle commença à se sentir observée, comme si on la reluquait mais elle fit comme si rien n'était. Il devait sans doute s'imaginer...Non elle ne voulait pas savoir ce qu'il imaginait. Elle frémit d'horreur à cette simple pensée et rougit, baissant les yeux encore plus raidement au sol avant de les relever alors qu'Andrew baissait le regard. Elle attendait une réaction de sa part, même si elle préférait qu'il reste loin d'elle. La simple idée de faire comme avec Ethan la terrorisait. Elle ne voulait certainement pas que les choses se reproduisent, tout à coup. C'était long. Elle savait qu'il devait penser à des choses qu'elle ne comprenait soit pas ou qu'elle ne voulait pas comprendre. Elle préférait ignorer ses pensées et regarder devant elle, jusqu'à ce qu'il relève finalement les yeux pour croiser le regard de Vanille une nouvelle fois. Elle baissa les yeux, rougissant et souriant, un peu mal à l'aise. Il paraissait si froid et si distant avec elle que Vanille ne savait plus sur quel pied danser. Fallait-il tenter d'être gentille ou fallait-il être comme elle était depuis tout à l'heure? Devait-elle se montrer agréable ou se renfermer comme une huitre en sa présence? Elle ne le savait pas et ce fut lorsqu'il prit la parole pour dire qu'il fallait maintenant passer aux choses sérieuses qu'elle dût s'arrêter de réfléchir à son attitude. Qu'est-ce qu'étaient les choses sérieuses? C'était la question qu'elle se posait à présent et elle craignait maintenant que ces 'choses sérieuses' ne soient pas ce qu'elle espérait.

Andrew s'approcha d'elle, un peu trop près au goût de la jeune fille qui voulu d'abord protester et s'en aller mais qui resta plus par force que par choix alors qu'il la resserrait contre lui d'un seul bras. La situation était très étrange et lui rappella de mauvais souvenirs. Elle trembla durant quelques secondes mais tenta de se reprendre en main pour ne pas manquer de souffle à la main sur sa gorge. Pourtant, Andrew ne resserra pas. Ce n'était pas un piège, heureusement pour elle. Par contre, elle trouvait la situation désagréable tout de même, sentant la respiration d'AJ contre son dos et son poul sur sa gorge. Elle l'écouta parler et hocha la tête pour faire signe qu'elle avait compris lorsqu'il lui dit qu'elle n'avait qu'à le lui dire si les choses n'allaient pas. Elle pensa à le dire tout de suite, mais se dit qu'elle devait attendre un petit peu. Ce fut la raison pour laquelle elle garda le silence, tentant de faire comme si tout était normal et qu'elle n'était pas intimidée par ses gestes, que sa proximité de l'effrayait pas et ne lui rappellait pas ses séances de lutte acharnées avec Ethan en plein désert, d'où elle revenait toujours couverte de sable. Une larme roula sur sa joue et elle fronça les sourcils. Elle ne devait pas faiblir. Andrew lui donna des instructions qu'elle voulait suivre à la lettre, lui prouver qu'elle était capable de suivre, en fait. Elle voulait montrer qu'elle savait se battre et se défendre toute seule.

Aussitôt qu'il eut fini de parler, Vanille le toucha sèchement à la cuisse, tournant la lame comme il le lui avait dit de faire. En vitesse et en se débattant avec force, elle donna un coup de pied brusque et assez fort à Andrew, juste 'là où ça fait mal' - réflexe qu'elle avait gardé de l'enfance et qui était encore aujourd'hui la meilleure façon de se défendre pour la petite blonde - , ne tenant pas compte du fait qu'elle ne se maîtrisait pas et que son coup pouvait bien être dangereux. Se débarassant d'un faux coup de couteau du bras qui lui faisait mal à la gorge, elle pivota et poussa brusquement Andrew sur le sol, se jettant sur lui plus par réflexe que pour aller lui faire un calin, ce qui était bien loin dans son esprit, même pour tout dire pas là du tout. S'installant à califourchon sur lui de façon à ce que ses jambes bloquent les bras du renégat, son bras droit qui tenait le couteau s'installa juste sous la gorge d'AJ. Elle baissa la tête pour le regarder dans les yeux, l'air déterminé et à la fois amusé. Cet air ne resta pas longtemps car son sourire s'effaça pour laisser place à un air un peu gêné de la posture dans laquelle elle était. Ses jambes de chaque côté de son corps retenaient les bras du renégat, même si elle se doutait qu'il pouvait très aisément les bouger, mais ce qui la gênait c'était surtout la position de corps à corps. Elle le regarda dans les yeux et lui déclara, nerveuse:


"Je...crois que ça va pas."

Son regard se fit fuyant tout à coup, et elle baissa les yeux au sol, loin du visage d'AJ. Elle ne tenta pas de se relever toutefois, attendant le verdict à propos de son placage. Elle espérait ne pas lui avoir fait mal avec son coup entre les jambes, même si dans un sens il ne lui avait jamais interdit les coups.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Mar 27 Mai - 0:22

Elle ne lui avait rien dit, il avait donc supposé que tout se passait bien… Peut être un peu trop bien parce que le coup qu’il reçut là où il ne fallait pas du tout le frapper, fit très mal mais en fait il aurait dû s’y attendre, c’était tellement commun de la part des femmes de frapper à cet endroit. Ca se voyait qu’elle ne savait pas ce que c’était.
Andrew se plia en deux, pas pour jouer la comédie, juste qu’il avait mal et surprit, elle en profita pour le déséquilibrer et l’immobiliser au sol, décidément, elle apprenait vite ou soit c’était lui qui l’avait prit pour une incapable. Il se retrouvait avec le couteau sous la gorge, il aurait pu faire quelque chose, non sans risquer d’être blessé, mais il aurait dû la frapper, chose qu’il refusait pour le moment.
Il croisa le regard de Vanille, un regard qu’il avait fuit et qu’elle fuyait aussi, cette fois il paraissait déterminé, elle n’allait quand même pas confondre exercice et réalité ? AJ resta silencieux attendant qu’elle fasse ou dise quoi que ce soit, la position, contrairement à elle, ne le gênait pas du tout mais il sentait qu’il y’avait un malaise quelque part. Il y’en avait bien un. La jeune femme lui dit clairement que ca n’allait pas, là il comprenait pas, bien sûr il lui avait bien mentionné de lui dire si c’était le cas mais c’était avant alors qu’ils étaient dans une autre position et qu’il avait le dessus, là c’était elle, elle n’avait aucune raison de dire ca.


C’est toi qui me dit ca alors que tu viens de me frapper en plein dans l’entre jambe !

Lui dit-il avec une voix emprunte d’amusement, il voulait détendre un peu l’atmosphère puis ca faisait longtemps qu’il n’avait pas tenté de faire sourire la jeune femme comme s’il avait abandonné. Pourtant les choses n’étaient pas des plus réjouissantes en ce moment, en pensant à hier il comprenait peut être d’où venait ce malaise.
Andrew poussa doucement la lame de son couteau pour qu’elle disparaisse des environs de sa gorge, se redressa pour être un peu plus à son niveau et ainsi se sentir moins soumis et dépendant de la situation. Il laissa aller un petit soupir.


Pourquoi ca va pas ? Je sais pas pourquoi mais j’ai l’impression que tu me répondras pas… Alors je vais partir sur le fait que je connais déjà la réponse.

Encore une situation qui allait mal tourné néanmoins il devait tout faire pour ne pas s’énerver et partir aussi en colère qu’hier soir. Pour le moment c’était bien parti. Il détourna le regard pour regarder derrière l’épaule de la jeune femme, il n’aimait pas ce genre de conversation, devoir se justifier, se livrer à quelqu’un seulement pour rassurer cette personne. C’était de la faiblesse pure et simple mais il ne pouvait pas ne pas le faire, sinon ca aurait mené où ? Ils n’allaient quand même pas étudier les différentes façons de se défendre avec un couteau dans le Tome 1 de « Sachez vous battre avec un couteau par Andrew Johnson ». Il émit un petit grognement à sa pensée avant de revenir au regard de la jeune femme toujours aussi loin, c’était sûrement mieux comme ca, beaucoup moins désarmant.

Si tu ne veux pas que je te touche, tu peux me le dire mais dans ce cas, on va avoir du mal. De deux… si ca vient de ce que j’ai dit tout à l’heure, je vais pas m’excuser d’être franc, t’es une femme plutôt belle, ne pas penser au sexe ferait de moi quelqu’un d’anormal même si en ce moment c’est assez douloureux.

Il esquissa une petite grimace, il faisait toujours allusion au coup très mal placé qu’elle avait eu l’audace de lui donné, il ne pouvait pas lui reprocher en même temps mais même ca faisait mal, merde quoi !
Hum…Pourquoi il n’y avait pas de mur à proximité pour se cogner la tête dessus ? Ah les tentes ce n’étaient plus ce que c’était. En tout cas, il espérait ne pas avoir visé à coté de la plaque parce que sinon c’était une honte certaine qui l’attendait enfin il n’avait pas aborder le sujet le plus délicat, du moins un sujet qui était délicat indirectement…


Pour finir, je n’ai aucunement l’intention de te faire du mal…

Il faisait bien sûr allusion à ses cicatrices, il savait qu’une fois qu’on avait ca dans sur la peau on l’avait aussi dedans, on ne pouvait plus se séparer des émotions qui les accompagner et des craintes, chose que Vanille n’avait pas réussi à surmonter. Lui, il l’avait fait à sa manière, ce n’était pas la meilleur mais ca faisait de lui le chasseur et non la proie, ca le faisait tenir en vie en tout cas.
Andrew venait de se taper un monologue mais au moins il était sûr que les choses étaient claires, à moins qu’il ait visé à coté de la plaque, il ne manquerait plus que ca mais avec elle on pouvait s’attendre à tout. C’était à la fois sympa et très agaçant, il ne pouvait pas prévoir à l’avance ses réactions même s’il connaissait à peu près sa façon d’agir en général.


Maintenant, à moins que t’es envie de rester sur moi et de me faire l’amour comme une sauvage, il vaudrait mieux que tu te relèves pour que je puisse en faire autant.

Cette fois, il avait pris les choses moins sérieusement que tout à l’heure et son sourire n’était pas seulement un pincement de lèvres, il était large. Il savait bien qu’il avait peut être été trop loin dans ses propos mais peu importe, il devait sérieusement arrêter de se prendre la tête avec ca. Tant pis si elle prenait mal ce qu’il disait, après tout il n’était pas là pour se comporter en fonction d’elle, de ses humeurs et de ses peurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Mar 27 Mai - 6:47

Elle se sentait toujours terriblement mal et regardait le sol, une de ses mains posée sur sa cuisse gauche tandis que la droite gardait le couteau à proximité de la gorge d'Andrew. Elle dû pourtant bientôt le lui laisser ainsi que laisser à l'homme un espace pour se relever, se retrouvant dans une position toujours aussi étrange et désagréable, contre son corps. Elle frémit lorsqu'il prit la parole et croisa son regard. Elle rougit instantanément lorsqu'il sous-entendit que c'était plutôt à lui de trouver que ça n'allait pas et non le contraire. Elle se mordit la lèvre, gênée, malgré qu'il blaguait probablement vu le ton de sa voix. Elle se demandait tout de même s'il n'était pas en réalité en colère et tentait de canaliser celle-ci pour se vanger plus tard. Non. C'était irréaliste. S'il aurait voulu lui foutre une claque, il aurait pu le faire avant. La jeune fille passa une main dans ses cheveux, tortillant une mèche blonde, mal à l'aise. Que fallait-il faire, maintenant? Elle ne bougeait pas, le regardant faire. Ellle l'avait laissé prendre possession de ses bras pour qu'il ne soit pas trop soumis à la situation, à vrai dire elle ne voulait pas vraiment paraître plus forte que lui, c'était plutôt dérangeant. Si elle venait à montrer qu'elle savait se battre, il pourrait bien vouloir la chasser de sa tente, après tout c'était la seule raison pour laquelle elle était là. Elle n'avait aucun droit de de s'immiscer ainsi dans la vie privée d'Andrew sauf si ce n'était pour les cours de défense et pour apprendre à se battre. Elle restait donc là, impuissante, ne voulant pas montrer ce dont elle était capable. Son attitude ne se brisa pas, même lorsqu'il soupira et qu'elle crut qu'elle était perdue. Elle commença soudainement à paniquer et lorsqu'il prit la parole, elle baissa les yeux au sol.

'Pourquoi ça ne va pas?' fut la première phrase à sortir de sa bouche et certainement celle qui bloqua Vanille. Elle n'oserait pas dire ce qui n'allait pas, il le savait très bien pour la simple et bonne raison qu'elle était très mal à l'aise avec ce genre de discussions. La jeune fille restait donc sur lui sans bouger plus que ses précédents mouvements qu'elle répétait toujours, se demandant ce qu'il ferait, s'il ne lui dirait pas qu'ils termineraient le cours une autre fois. Elle en venait à le souhaiter, même si dans un sens, elle préférait rester avec lui. Après tout, il était plutôt bien, et elle était plutôt déséspérée en terme de relations interpersonnelles. Mis à part Sven, il n'y avait personne sur qui compter. Peut-être finirait-elle par oublier Ethan? Sa gorge se noua, mais elle tenta de masquer sa soudaine inquiétude. Non. Rien ni personne ne pourrait remplacer Ethan. Il lui avait fait trop mal, elle ne pouvait pas l'oublier aussi facilement. Elle regarda sur le côté, croisant du regard les deux briques sur lesquelles AJ était assis précédemment, alors qu'elle avait fait les premiers pas vers sa tente. Elle soupira, il continuait de parler. Il était perspicace, il fallait dire, puisqu'il comprenait qu'elle ne voudrait pas parler du pourquoi les choses n'allaient plus alors qu'elle aurait pu en temps normal le mettre KO ... Mais la situation était différente. Il n'était plus un parfait inconnu et elle n'était pas dans une de ses phases de furie. Elle le regarda finalement alors qu'il dit qu'il connaissait déjà la réponse. Ce fut un regard empli d'une curieuse reconnaissance qu'elle lui adressa avant qu'elle ne baisse les yeux sur le torse d'Andrew, souriant maintenant doucement, un minuscule sourire des plus discrets, certes, mais un sourire tout de même. Il ne lui demandait pas d'explications.

Elle était parfaitement silencieuse, ne le regardant pas, lorsqu'il poussa un grognement qui faillit attirer son attention. Elle préféra garder la tête vis-à-vis le sol tout de même, un peu inquiète du visage qu'il pourrait montrer en ce moment-là. La déclaration qu'il lui fit la fit frissonner. Elle n'aimait pas la façon dont il parlait, n'aimait pas entendre parler de sexe, particulièrement, mais une chose l'avait interpelée plus que les autres. Elle avait même omis de faire attention à son humour, elle s'était vraiment penchée sur cette histoire de 'belle femme' . Deux mots inédits, puisqu'on ne lui avait jamais vraiment dit ce genre de choses. On ne lui avait jamais dit qu'elle était une femme, on préférait lui dire qu'elle était une gamine, une enfant, une fillette, une fille à la limite. Jamais une femme. Et pour ce qui était de la beauté, on l'avait nié ou omis. À son souvenir, on ne lui avait jamais dit qu'elle était belle. Jolie lorsqu'elle était toute petite, mais ça s'arrêtait là. Elle leva timidement les yeux vers lui, un peu rouge, humiliée, et baissa à nouveau la tête, se penchant un peu alors qu'il lui disait à nouveau quelque chose, quelque chose qui la fit frissonner et manqua de la faire arrêter de respirer. Il ne comptait pas lui faire mal, qu'il disait. C'était une des plus belles promesses qu'on ne lui avait jamais faites, parce qu'on ne lui avait jamais dit qu'on ne lui ferait pas mal. Elle avait reçu des multitudes de claques et de coups, des ruées et des giffles qui lui avaient laissées des marques. Elle tenta de cacher ses bras qui étaient déjà sous son pull à cet instant-là, ne voulant pas qu'il aperçoive les marques indélibiles sur ses avants-bras. Les ecchymoses n'avaient jamais voulues s'effacer à ce niveau-là. Pour ce qui était de ses cuisses, les coups n'étaient pas de nature sexuelle, enfin elle ne pensait pas. On l'avait hébergé quelques nuits une fois lorsqu'elle était plus jeune et elle s'était réveillée avec des marques en plus. Le reste était dû aux coups de son père qui frappait au moindre endroit, et le bas-ventre était l'endroit le plus souvent atteint. Elle se rapprocha un peu d'AJ pour l'embrasser presque sur la joue mais s'arrêter au dernier moment alors qu'il prenait une dernière fois la parole, lui proposant de se relever ou de rester pour lui faire l'amour 'comme une sauvage'. Elle rougit à cette expression, il fallait dire qu'elle n'aimait pas trop parler de sexe. Elle se résigna tout de même à se relever, lentement, honteuse, se disant qu'elle n'avait même pas pu l'embrasser sur la joue pour le remercier. Juste pour lui prouver au moins qu'elle était reconnaissante. Lorsqu'elle fut debout, elle croisa une nouvelle fois le regard d'AJ qui semblait amusé par sa réplique. Vanille fronça les sourcils. Elle avait auparavant ramené son couteau dans sa ceinture et la jeune fille attendit le bon moment.
Elle le laissa se relever, patiente, et lorsqu'il fut finalement debout, Vanille le regarda dans les yeux, le regard malicieux, chose qui était très rare chez elle.


"Pour tout te dire, je suis pas vraiment du style à faire l'amour avec un parfait étranger...Enfin...Je ne l'ai jamais fait, vas pas t'imaginer que....Mais une chose est certaine, je ne ferais pas ça sur le sol de ta tente, encore moins avec toi.. Je te connais pas assez et même si c'était le cas...Mais ne vas pas t'imaginer que je m'y connais hein, j'ai jamais rien fait!"

Elle rougissait, honteuse, ne voulant pas se rappeller d'Ethan. Elle ne voulait pas qu'il sache qu'elle avait déjà partagé plus qu'un baiser avec un homme, cette idée d'être 'impure' la répuugnait. Elle regarda finalement le sol, puis Andrew, puis poussa un soupir avant de pousser un jurron, s'insultant elle-même. Elle s'approcha de lui une nouvelle fois et hésita avant de se mettre sur la pointe des pieds, tentant de l'embrasser sur la joue. Elle lui murmura, gentiment:

"Merci de pas vouloir me faire de mal...Et surtout, merci pour le compliment...Si c'en était un.. En fait, on me dit pas vraiment très souvent qu'on veut coucher avec moi, donc je sais pas comment le prendre... Et hum, désolée pour le coup dans l'entre-jambe, je voulais pas te faire mal..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Mar 27 Mai - 12:17

Elle restait silencieuse, il ne savait pas si c’était une bonne chose ou non, d’après ce qu’il connaissait d’elle, ca voulait seulement dire qu’elle était gênée voire peut être un peu en colère mais n’osait rien lui dire. En tout cas elle s’enleva de lui, apparemment l’option « faire l’amour comme des sauvages » n’était plus disponible, c’était soit pile ou face et si jamais il était tombé sur pile il n’aurait pas su comment réagir alors que face il arrivait toujours à garder le contrôle de la situation.
Andrew se releva à la suite de la jeune femme et enleva le peu de poussière qui était venu s’incruster sur ses fesses et sur l’arrière de ses cuisses. Il releva la tête en entendant qu’elle se mit à parler et l’écouta attentivement relevant bien le regard qu’elle venait de lui lancer. Etonnant de la voir avec un tel regard, au moins elle avait bien pris sa plaisanterie et ca faisait plaisir de la regarder dans les yeux sans que ceux-ci lui jette un regard noir ou emprunt de colère.
Sa remarque et ce genre de précision le choquait, il arqua un sourcil, tout d’abord parce qu’elle venait de lui dire qu’il était un parfait étranger, ce n’était que la troisième fois qu’il se croisait mais il en savait plus sur elle que sur n’importe quelle autre personne dans ce camp. Ensuite le fait qu’elle lui précise ses –non- compétences en matières de sexualité, il devait s’en doutait, Vanille était jeune et pas du genre à s’envoyer en l’air avec le premier venu... AJ passa sa main derrière sa nuque, il était un peu gêné qu’elle lui parle de ca. C’était son intimité, il ne lui avait demandé aucuns détails. De plus son ego prit un sacré coup, elle avait pas besoin de dire des choses pareilles quand même, un simple silence ou non aurait suffit. Il allait tout de même pas se remettre en question sur ce qu’il était capable de faire ? Ca faisait trop longtemps qu’il n’avait pas côtoyer, il avait besoin d’être rassuré, là d’un coup.

Il baissa la tête pour regarder le sol et sentit les lèvres de la jeune femme sur sa joue, il écarquilla les yeux comme si le sol venait de le frapper en plein ventre. Euh ? Il se passait quoi là ? Il avait raté un épisode ? Ou l’option était toujours disponible ? Rien de tout ca, elle lui expliqua ce qui lui valait ce baiser. C’était étrange de recevoir simplement ce genre de chose sans que ca n’aille plus loin. Bref, ses paroles l’interpellèrent encore plus, encore la première partie paraissait normal, pour quelqu’un qui avait autant souffert physiquement, il comprenait qu’elle ait besoin d’une assurance mais le reste par contre… Andrew n’avait pas du faire attention à ses mots, il lui avait dit clairement qu’il voulait coucher avec elle ?! Une petite voix dans sa tête lui dit qu’il aurait mieux fait de se taire encore une fois, mais non !
AJ releva les yeux pour la regarder, il avait pris le temps qu’une quelconque gêne disparaisse et aussi une certaine colère.


C’est rien, j’ai l’habitude.

Il leva les yeux au ciel en se disant que ca devait bien être le coup favori de Jill et que même la dernière fois qu’il s’était vu elle n’avait pas raté l’occasion de lui rappeler… Va falloir faire quelque chose, mettre en boxer en métal ou un truc du genre.
Bon bref il avait encore quelques petites réclamations à lui faire et le coup bas même très bas était pas son soucis et surtout il voulait changer de sujet, pas la peine d’argumenter sur ses envies ou quoi que ce soit qui y ressemble.


Parfait inconnu, hein ?!

Andrew fronça légèrement les sourcils, il était un peu en colère mais pas au point de piquer une crise, il était caractériel mais avec des limites tout de même.
Il se rapprocha d’elle pour saisir son paquet de cigarette qui était posé juste derrière elle et l’effleura sans vraiment le faire exprès avant de revenir à sa place initiale.


Donc si j’ai bien compris, tu es venue dans la tente d’un parfait inconnu, tu lui as laissé l’occasion de te faire du mal, tu t’es mise assise sur lui et en plus de ca, tu l’as embrassé sur la joue...

Il esquissa un sourire presque sarcastique, il n’avait pas apprécié d’être traité de cette façon, la veille il lui avait dit qu’il l’aimait bien, maintenant elle croyait qu’il voulait coucher avec elle alors si ca c’était parfait inconnu… Pauvre AJ il n’avait jamais fait la connaissance de quelqu’un dans sa misérable vie.
Il s’écarta d’un pas pour s’appuyer sur la pile de gros et petits cartons, cartons qu’il avait pris à un convois destiné à Eden il y’a quelques mois, d’ailleurs il n’avait pas vraiment touché aux provisions qui se trouvaient dedans ni même aux habits, ca avait peu d’intérêt pour lui, c’était juste une mission comme une autre pour se mélanger un peu mieux aux renégats.

Andrew croisa les bras et leva une main devant elle, il fit pivoter quelque chose qui était collé à son bras depuis une minute maintenant : il s’agissait du couteau de Vanille, il lui adressa un sourire satisfait en lui montrant.


Et surtout tu te laisses distraire.

Il n’avait eu aucun mal à lui prendre, il avait l’habitude de voler, pas qu’il soit un cleptomane refoulé juste que lors de ses sorties à Eden c’était vraiment le seul moyen pour s’en sortir, l’argent, papier, tout faisait parti du décor de la ville et sans ca il était facile de repérer un étranger. AJ lui tendit le couteau avec cette arrogance amusé qui lui était propre avant d’ajouter.

Tu veux arrêter pour aujourd’hui ?

Le jeune homme n’avait pas oublié qu’elle avait dit que ca n’allait pas même si la conversation avait totalement dérivé sur autre chose. Il n’allait pas continuer si son adversaire ne se sentait pas en état de faire quelque chose de productif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Mer 28 Mai - 1:22

Elle esquissa un tout petit sourire lorsqu'il lui dit qu'il avait l'habitude. C'était plutôt curieux, elle n'avait jamais vraiment remarqué qui que ce soit se battre avec lui. En fait, elle ne l'avait jamais vraiment remarqué en dehors des trois derniers jours où elle attendait avec impatience de croiser AJ, même si elle ne se l'avouait pas, bien entendu. Vanille remarqua qu'il levait les yeux au ciel, l'air pensif. Il devait réfléchir à des choses qu'elle ne comprendrait pas, ou des souvenirs de batailles où justement il avait reçu des coups comme elle avait osé lui donner. Elle se mordit la lèvre inférieure et soupira, se glissant une main dans les cheveux juste au moment où Andrew reprit la parole, la faisant sursauter. Oups, il n'avait soudainement plus l'air très heureux et son ton de voix semblait laisser deviner qu'il n'aimait pas l'expression qu'elle avait osé utiliser à son égard. Bah quoi, ils n'étaient pas des inconnus? Pour Vanille, connaître quelqu'un, c'était avoir une relation de complicité avec cette personne. Des gens comme Andrew, elle ne les connaissait pas vraiment. Elle ferma les yeux, sentant le renégat s'approcher d'elle. Il la frôla au passage alors qu'il allait chercher son paquet de cigarette, et le mouvement et le bruissement des vêtements contre les siens furent une seconde fois audibles lorsqu'il repassa. Elle se sentait plutôt mal, ne sachant pas vraiment quoi dire ni quoi faire, car en fait elle ne comprenait même pas ce qui n'allait pas avec lui. Il était toujours furieux contre elle, une véritable bombe à retardement.

Andrew reprit la parole et Vanille ne put que rougir à ses mots. Il avait raison, dans un sens, et tout ce qu'il disait ne faisait que la rendre plus stupide. Comme elle avait honte de son attitude, à présent! Il avait raison. Il était peut-être plus qu'un simple inconnu. Il était une connaissance, par contre, et Vanille ne s'envoyait pas en l'air avec des connaissances. Non...Elle ne couchait qu'avec son meilleur ami. Pourquoi est-ce que cette histoire l'obsédait autant. Elle devait arrêter d'y penser, même si malheureusement pour elle, Vanille avait bien de la difficulté à laisser tomber avec de telles idées en tête. Elle observa l'homme s'assoir. Homme tout simplement, car il ne semblait pas être très jeune, du moins il devait avoir la vingtaine entâmée, c'était certain, si ce n'était pas encore la trentaine. Elle le regarda faire et lorsqu'il lui adressa un sourire, chose qui prouvait qu'il se moquait probablement d'elle et qu'il n'était pas vexé ni fâché de ses mots, il lui dit qu'elle se laissait aussi distraire tout en lui tendant...Son couteau?! Comment avait-il pu le lui prendre? Elle le regarda, pleine d'incompréhension, n'y croyant pas, et lui sourit à son tour, gênée de s'être faite avoir. Elle s'approcha de lui, reprenant son couteau avec prudence, puis lorsqu'il lui demanda si elle voulait continuer pour aujourd'hui, elle se retrouva prise dans un dilemme. Elle aurait préféré une pause, certes, mais elle aimait la compagnie d'Andrew et ne voyait pas pourquoi elle serait restée autrement que pour se battre. Elle se mordit la lèvre inférieure, son visage virant au rouge. Elle lui dit, doucement :


"Bah en fait, je sais pas trop...Si je dis que je veux arrêter, je vais devoir m'en aller...Et j'ai pas vraiment envie de partir tout de suite."

Elle resta silencieuse un instant. Elle avait envie d'ajouter quelque chose et ce fut simplement après s'être assuré qu'elle ne tremblait pas trop et qu'elle n'aurait pas l'air trop ridicule qu'elle murmura à Andrew, gentiment, un sourire amusé aux lèvres:

"Et tu sais, je t'aime bien pour un parfait inconnu."

Elle alla s'assoir à ses côtés et s'assit sur la boîte près de la sienne, même si ce n'était pas le truc le plus confortable du monde. Enfin, elle n'était pas là pour se plaindre du mobilier, elle n'avait qu'un lit, elle. La jeune fille resta assise, regardant devant elle un peu nerveusement. Elle demanda à Andrew, un peu nerveusement, à un certain moment, même si la réflexion était plutôt bête :

"En fait, quand tu m'as dis que j'étais belle, tu le pensais vraiment?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Mer 28 Mai - 23:47

Andrew regarda la jeune femme se mordre la lèvre inférieure et se dit que ca présageait quelque chose de gênant, c’était ce genre de tic qu’elle avait ainsi qu’entortiller sa mèche autour de son doigt, qui montrait ses émotions. En tout cas, il ne s’attendait pas à autant de franchise ni même qu’elle lui dise qu’elle avait envie de rester avec lui. C’était tout le contraire qu’elle avait laissé voir tout à l’heure quand ils se battaient ou encore quand elle parlait de lui comme un parfait inconnu. On a pas envie de rester avec un parfait inconnu ni même… on l’aime bien. Quoi ? Pourquoi elle lui disait ca ? Andrew entrouvrit la bouche montrant qu’il était surpris de ce genre d’aveux avant de la refermer aussi tôt pour ne pas reprendre cet air débile qu’il avait pu avoir la veille. Il préféra donc regarder devant lui et que ses émotions transparaissent face à la paroi de sa tente, elle au moins ne dirait rien et ne penserait rien surtout.

Ben… Si tu veux rester, tu peux, tu ne me déranges pas.

Il croisa les bras et baissa la tête au sol après lui avoir adressé un sourire. Le truc c’est que les conversations du genre « pourquoi on parle de ca ? » n’arrêta pas là. Il allait vraiment finir par être gêné. Pourquoi à chaque fois qu’il lui disait quelque chose sur elle, elle lui demandait si c’était vrai ou encore si ce que cela signifiait pour lui ? Tout était compliqué…Ca ne changerait pas de si tôt.
Andrew haussa les épaules, pas pour dire qu’il s’en foutait ou encore « bof » juste que pour lui la réponse allait de soi.


Tu ne me connais peut être pas assez pour le savoir mais quand je dis quelque chose c’est que je le pense.

Bon ok, ce n’était pas toujours vrai parce que quand il était arrivé chez les renégats, il avait été obligé de mentir sur ses idéaux, sa façon de penser etc. mais c’était le cas qui faisait exception. Il n’était pas du genre à faire des éloges pour mettre un fille dans son lit ou encore pour se faire accepter par une communauté, en fait il n’en avait jamais eu l’idée même. C’est pour ca que la question de Vanille l’étonnait, pour elle, les choses devaient bien être différentes vu comment elle se faisait traiter par les autres membres du camp… Enfin elle ne perdait pas sa personnalité, ca, il l’appréciait vraiment chez elle même si elle n’était pas sûr d’elle, était du genre à s’écraser devant les autres, elle était elle. Elle n’était pas du type à devenir une tueuse sanguinaire parce qu’elle devait l’être.

Ca t’étonne ?

Il tourna la tête vers elle avec un sourire en coin. Ce qu’elle lui avait dit plus tôt sur sa sexualité enfin son absence de sexualité ou de relation y ressemblant, le mettait mal à l’aise. Beaucoup de questions restaient encore interdites ou du moins très déplacée, ses cicatrices, son comportement face à ce qu’il disait à propos du sexe, son manque d’assurance d’où venait il ? Il espérait néanmoins que toutes ses questions ne soient pas liées par la même cause.

Tu ne devrais pas douter de toi comme ca Vanille, c’est vrai qu’ici ce n’est pas un bon exemple mais je suis sûr que tu as déjà dû te faire draguer. Si ce n’est pas le cas, je m’engage à ce que ca arrive.

Dit il en rigolant, bien sûr qu’il plaisantait, il n’était pas du genre à lui faire des avances, pas que ce ne soit pas dans ses habitudes mais tout avait commencé de façon étrange et compliqué, ca ne pouvait pas se passer aussi simplement. Bref, autant ne pas penser à ca, ca ne servait à rien mis à part à rajouter des prises de tête en plus.
AJ lui jeta un regard taquin avant de redevenir un peu plus sérieux et attendre une vraie réponse de sa part, elle n’était pas du style à s’y dérober mais prit sur le ton de la plaisanterie, tout le monde avait tendance à esquiver les questions dérangeantes.
Son paquet était toujours dans sa main depuis qu’il avait profité de cette raison pour dérober le couteau de la jeune femme, autant en faire quelque chose : s’allumer un cigarette. Il tendit le paquet vers Vanille lui en proposant une, il ne l’avait jamais vu fumé, ni même sentit l’odeur de cigarette sur elle mais peut être que ca la tenterait tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Jeu 29 Mai - 6:12

Andrew regardait devant lui, Vanille faisait de même. Une certaine gêne s'était en quelque sorte immiscée entre eux deux. Enfin, ce n'était pas très nouveau, puisqu'ils étaient tous deux gênés depuis le début de leur rencontre déjà. Elle esquissa un sourire joyeux lorsqu'il lui dit qu'elle pouvait rester, qu'elle ne le dérangeait pas. Vanille n'était pas une trouillarde (bon, un peu, tout de même!) mais elle se sentait mal avec l'idée de repartir toute seule en pleine nuit, car elle supposait que le soleil devait bel et bien être tombé, et se promener parmis les renégats lui faisait de plus en plus peur, ces soirs-là, sachant que personne ne la protègerait si quelqu'un venait à.. Elle ferma les yeux et soupira, mettant fin à ce sourire bête qu'elle avait d'imprimé au visage. Elle était heureuse, en fait, car elle avait peur qu'il la renvoie illico à sa tente. Et surtout le fait qu'elle ne le dérangeait pas, c'était quelque chose de merveilleux. Elle dérangeait toujours, à l'habitude. Maintenant, c'était différent? On aurait bien dit. Elle se mordit la lèvre inférieure et passa une mèche de cheveux derrière son oreille droite avant de regarder Andrew et de lui dire, d'une voix qui laissait deviner qu'elle était heureuse de ce qu'il lui avait dit, car elle était en effet plutôt heureuse qu'il lui ait permis de rester avec lui dans sa tente.

"C'est vrai?Je veux dire...Merci.."

Elle souriait toujours, à nouveau son sourire était réapparu. Elle était plutôt heureuse, et elle baissa timidement les yeux alors qu'il lui adressa à son tour un sourire. Il était souvent très distant, certes, mais il était vraiment plus gentil que les autres, quoi que ce n'était pas très difficile. Elle se sentit plutôt mal par contre lorsqu'elle réalisa que sa question pour savoir si ce qu'il avait dit était vrai l'avait mal à l'aise. Elle se mordit la lèvre inférieure. Elle baissa les yeux et se mordit la lèvre inférieure, se disant qu'elle avait certainement fait une bêtise. Il haussa les épaules, sa façon d'agir sembla démontrer une certaine évidence qu'elle ne connaissait pas. Il prit la parole et la jeune fille se sentit plutôt mal de venir sur ce sujet. Ainsi donc, il était toujours franc? Ce qu'il avait dit à propos d'elle était donc vrai, ce qui était il fallait le dire assez satisfaisant. Elle s'en sentit flattée, on ne lui disait jamais de telles choses. La dernière personne à avoir vraiment mentionné qu'elle était belle, c'était sa mère, et là on remontait à une dizaine d'années au moins en arrière. Elle sentit une certaine tristesse et un grand vide monter en elle et ferma les yeux. Le moment de mélancolie ne dura par contre pas très longtemps, puisqu'elle retrouva le moral aussitôt qu'elle vit soudainement le sourire en coin d'AJ. Il lui posa une question et elle y répondit par un petit sourire discret, rougissant une nouvelle fois. Elle hocha la tête positivement. Oui, ça l'étonnait. On ne lui disait pas les choses ainsi, généralement. En fait, on ne lui disait rien et le fait qu'il ait été franchement lui dire qu'elle était jolie était pour elle quelque chose de miraculeux.

"Bah en fait...Oui."

Oui, c'était surprenant. Pour Vanille, chaque compliment ou petit truc qu'il lui disait était quelque chose de merveilleux qu'elle ne semblait jamais avoir entendu de sa vie. Elle était heureuse, en faite, puisqu'elle trouvait qu'elle avait enfin de l'attention, celle qu'elle réclâmait et espérait avoir de la part de Sven, ou du moins se rapprochant de celle-ci. AJ prit une nouvelle fois la parole et Vanille bût ses mots comme s'il s'agissait en quelque sorte d'un saint ou d'un prophète. Il tenta de l'aider à rehausser son estime en lui disant qu'il était certain qu'elle avait déjà été draguée. Peut-être, mais elle était encore enfant à l'époque et elle tentait de s'éloigner encore dans ce temps-là des 'gens de bas étage' comme ses parents lui avaient appris à les appeler. Andrew lui dit que si ce n'était pas le cas, qu'on ne l'avait jamais draguée, il s'engageait à le faire. Elle esquissa un large sourire avant de rire silencieusement, chose qui était plus que rare chez elle, à vrai dire qui prenait un miracle pour se produire. Elle regarda le renégat, amusée, et lui dit à voix basse, embarquant dans son jeu à moitié :

"Arrête, je vais commencer à croire que je suis trop choyée, si tu continues comme ça je vais rester ici plus souvent à la recherche des compliments. Et en passant, si tu veux tout savoir, mis-à-part des vieux pervers qui voulaient m'embarquer lorsque j'avais onze ans, eh bien je pars à zéro en matière de drague. Alors si tu es toujours déterminé à t'engager..."

Elle arqua un sourcil, souriant malicieusement avant que celui-ci devienne plus calme, plus naturel. Andrew lui tendit le paquet de cigarettes et elle n'osa pas y toucher d'abord. Elle se rappelait toujours de sa première et dernière bouffée de cigarette. Elle avait six ans ou sept ans, sans doute, et avait eu la malheureuse idée de tenter de prendre une bouffée de la cigarette de son père. Elle croyait au début ne pas s'en sortir vivante lorsqu'il avait commencé à frapper. C'était sa mère qui l'avait arrêté, cette fois-là encore, lui jettant un regard furieux à elle qui n'avait que satisfait sa curiosité. Elle repoussa le paquet d'Andrew, trop brusquement, faisant tomber celui-ci par terre. Elle se baissa donc pour le ramasser, lui lançant un "désolée!" tellement typique d'elle, et se mordit la lèvre inférieure. Elle se sentait idiote, à ce moment-là. Elle soupira, se mordillant la lèvre inférieure, et se releva avec le paquet d'Andrew, se tournant vers lui pour lui donner son paquet de cigarette elle tomba nez-à-nez avec lui et croisa son regard durant deux brèves secondes, mais deux secondes très intenses. Du moins assez pour la déstabiliser. Après tout, si ce n'était qu'un centimètre de plus et de quelques secondes de moins, ils se seraient probablement touché, peut-être même embrassé, une option qu'elle préférait oublier. C'était une très, même trop mauvaise idée, elle risquait de perdre de cette façon la seule personne un peu sympathique du clan. Elle tendit son paquet à Andrew, humiliée, et lui murmura, s'assoyant à nouveau à ses côtés:

"Je...ne fume pas. Mais merci de l'offre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Jeu 29 Mai - 22:45

Andrew ne fit pas attention à l’étonnement de la jeune femme vis à vis de sa réponse, elle avait souvent ce genre de réaction, c’était mignon, ca avait un coté naïf mais ca rappelait à quel point elle manquait d’assurance, ce qui était un peu plus déplaisant.
Il écouta attentivement son histoire, se disant qu’elle allait bien finir par lui dire qu’elle s’était fait dragué un jour, même ici, aucun homme ne laisserait passer une femme sans lui faire de propositions douteuses pourtant Vanille avait l’air d’y avoir échappé. Elle ne pouvait pas être rejeté des autres à ce point, c’était obligé qu’elle ait oublié un essai de flirt ou un dragueur minable en manque… Il tourna la tête vers elle à la fin de sa phrase en lui faisant un sourire, pour une fois elle s’était prêté à son humour. Ca changeait.
C’est lorsque AJ se décida à aller rejoindre son lit qu’il se retrouva face à elle, leurs mouvements avaient été simultané, son regard se plongea dans le sien, aussi courte soit la durée, c’était limite si à chaque fois qu’il lui parlait il ne cherchait pas son regard et là, comme ca, il l’avait les yeux dans les yeux. Il reprit son paquet de cigarette alors qu’elle s’éloignait de lui, il eu un sourire qu’il se garda de montrer.


Pas de soucis, vaut mieux ne pas commencer de toute façon.

Il jeta le paquet à quelques centimètres de son matelas avant de la regarder, il lui restait encore une tâche à accomplir avant de rejoindre sa destination de base : son lit. Andrew posa sa main juste à coté du corps de son interlocutrice ou plutôt sa proie temporaire tout en s’appuyant dessus, en gros la position d’une caricature de dragueur. Il prit un peu son sérieux, non sans mal avant d’afficher, le genre de sourire charmeur qu’il faisait dans les bars à Eden quand il ne voulait pas passer la nuit seule.

Salut toi.

Bon ok c’était vraiment exagéré mais il avait peur que s’il commence à flirter sérieusement avec Vanille, ca n’aille trop loin. Déjà que ses pensées avaient du mal à se contrôler, ce n’était pas la peine de les encourager à continuer –surtout qu’elles s’étaient un peu calmé depuis une heure.
AJ se frotta le bas du visage, le peu de barbe qu’il avait et la détailla mais pas avec un regard pervers, ca aurait bien marché mais pas la peine de s’enfoncer dans ce qu’elle pensait déjà de lui, c’est à dire quelque chose qui devait sûrement fortement y ressembler. Son regard revint à son visage.


J’ai du mal à croire qu’une femme comme toi soit dans ma tente en ce moment et que j’arrive à lui resister…Je dois vraiment être un imbécile.

Un sourire amusé flotta sur ses lèvres avant de s’en aller, le temps qu’Andrew reprenne le contrôle de ses émotions et redevienne le pseudo-dragueur qu’on voyait dans les films B de la moitié du XX ème siècle. Il avait vu peu de film de cette catégorie même peu de film tout court mais l’anti-héros l’avait marqué dans sa façon d’agir. C’était tellement ridicule mais à la fois tellement vrai des fois. Mieux vaut ne pas rappeler certains épisodes de la vie d’Andrew qui avait dû se croire dans un film à ce moment.
Le silence s’installa quelques secondes et après une légère hésitation, il prit le menton de la jeune femme pour le relever et qu’elle regarde dans les yeux. Bien sûr le geste était beaucoup plus doux que celui qu’il avait dans le même style la veille, normal les circonstances étaient bien différentes.


Je me demande si

Il haussa les épaules avec un air un peu gêné avant de s’approcher d’elle ou plutôt de son oreille pour lui glisser quelque chose, non c’était pas des obscénités, quand même il n’avait pas envie de la traumatiser…Peut être que c’était déjà fait ?! C’était un peu tard pour revenir en arrière.

… t’accepterais de prendre un verre avec moi et peut être un peu plus…

Ca fait bizarre d’être aussi proche du visage de la jeune femme, il mit tout de même quelques secondes avant de se décoller, prenant soin de lui faire croiser son regard qui bien sûr laisser sous entendre plein de chose. Il lâcha son menton et reprit une posture normale en se détachant des cartons où il était appuyé, son sourire se libera enfin et il rigola.

J’arrête là, j’ai pas envie que tu partes en courant non plus.

AJ lui pinça ou plutôt lui effleura la joue du bout des doigts avant de se diriger vers son lit, il tira sur sa cigarette et alla s’asseoir dos à la paroi de la tente. Il tourna la tête vers elle, toujours son sourire amusé sur les lèvres. Il n’aurait jamais cru qu’un jour il devrait se foutre de la gueule de lui même enfin son lui d’il y’a quelques années. Il devait vraiment être minable enfin ca marchait quand même, c’était ca l’essentiel.

Ben voilà t’as ta première expérience de drague à deux sous.

Il se demandait bien ce que devait penser la jeune femme à ce moment, c’est vrai qu’il y’a à peine quelques dizaines de minutes, elle lui avait fait comprendre qu’elle n’aimait pas qu’il la touche et il venait déjà d’enfreindre cette règle. Andrew espérait, naturellement, qu’elle n’ait pas pris les choses mal parce qu’avec elle, on pouvait s’attendre à tout malgré qu’il ait mis les choses au clair hier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Ven 30 Mai - 2:29

AJ ne se moqua pas d'elle lorsqu'elle lui remit le paquet de cigarettes, ni ne passa le moindre commentaire, sauf celui peut-être de lui conseiller de ne pas fumer. Elle acquieça, ne comprenant par contre pas pourquoi il lui disait cela alors que lui même fumait. C'était une idée stupide, en fait. Elle regardait à présent le sol, se sentant complètement stupide. Encore plus idiote lorsqu'il s'approcha d'elle, se collant presque à elle, la regardant de cet air charmeur qu'elle avait très souvent vu au cinéma ou à l'écran du téléviseur de sa mère. Elle se mordit la lèvre inférieure, rougissant, et lorsqu'Andrew prit la parole, elle laissa échapper un tout petit rire amusé. Elle le regarda finalement se frotter le bas du visage, et elle remarqua qu'il avait une barbe naissante. Elle s'attarda un peu à allure, en fait elle n'avait pas vraiment porté plus attention que ça au visage d'Andrew auparavant. C'était simplement que là, à ce moment-là, elle n'osait même pas baisser les yeux, préférant le regarder faire une tentative de drague qui lui rappellait les films de sa mère où les types se faisaient remballer ou bien où les filles étaient ultra-naïves et s'embarquaient ensuite dans des histoires impossibles. Elle se sentit observée une fois de plus, à croire qu'Andrew faisait une fixation sur son corps, mais elle ne fit rien pour laisser paraître la petite gêne à cette séance d'observation de son corps. Après tout, il n'était pas vulgaire ni déplaisant, elle pouvait bien laisser passer pour cette fois...Non?

Elle le laissa lui faire un compliment et rougit lorsqu'il lui dit qu'il devait être fou de laisser 'une fille comme elle' ainsi dans sa tente sans ne rien faire. En fait, elle était plutôt flattée et gênée à la fois. Ça faisait plaisir à entendre, il fallait l'admettre, même si généralement Vanille n'était pas très habituée aux compliments. Celui-ci était probablement pour rire, pour 'la draguer' comme il s'était engagé à le faire, mais elle aimait tout de même ce qu'il disait. Il lui avait fait un léger sourire qui n'avait pas duré longtemps et Vanille souriait toujours, heureuse de la façon dont tournaient les évènements. Elle n'était pas aussi coincée qu'à l'habitude, pour une fois, et ils ne s'engueulaient plus sans aucune raison.
Et soudainement, alors que la jeune femme ne s'attendait à rien, mais encore moins à ça, il lui prit le menton et approcha son visage du sien. Il sentait bon, et il dégageait une confiance déconcertante qui ne faisait qu'encourager Vanille à lui faire confiance. Il la regardait à présent dans les yeux et la blondinette rougissait à vue d'oeil. Tout ça était à la fois plutôt plaisant et ridicule, puisqu'ils faisaient 'semblant' en quelque sorte, du moins c'était ce qu'ils en avaient convenu, à moins qu'il ait vu les choses différament. Il prit la parole à nouveau mais s'arrêta au milieu de sa phrase, croisant une nouvelle fois son regard à elle avant d'approcher un peu plus son visage du sien. Elle ferma les yeux, comme premier réflexe, et lorsqu'il lui demanda au creux de l'oreille si elle voulait venir boire un verre avec lui et...Faire plus ensuite. Elle fronça les sourcils, cette phrase était tellement typique. Elle pouvait revoir toutes les séries et tous ces films que sa mère regardait avec délectation et qui faisait rager son père qui trouvait ces films complètement stupides. Voulait-elle par contre jouer le jeu? Elle en avait en vie. Après tout, ils risquaient de s'amuser, tout ça n'était pas obligé d'être 'pour de vrai, du moins c'était ce qu'elle pensait. Elle allait lui répondre lorsqu'il caressa sa joue et s'éloigna d'elle. Ça lui prit d'ailleurs tout son petit change pour ne pas paraître trop déçue. Après tout, elle était prête à rigoler un peu à son tour, elle aussi. Elle riait et elle esquissa un sourire naïf alors qu'il lui disait qu'il préférait s'arrêter là pour ne pas qu'elle s'enfuie en courant. Elle n'en avait pas eu l'intention, même que c'était tout le contraire, en fait.

La jeune femme le laissa se lever et se diriger vers son lit, cigarette au bec. Elle fronça les sourcils, il ne s'en tirerait pas comme ça. Elle avait eu sa première expérience? C'était tout? Elle s'était attendu à bien plus impressionnant, comme truc. Elle soupira, un peu déçue, et se mordit la lèvre inférieure avant de se lever à son tour, se dirigeant vers Andrew et son lit. Changement radical de comportement, la petite fille timide passait à l'autre extrème, sans vraiment y penser en fait, car elle voulait simplement jouer comme lui, simuler en quelque sorte. Sans lui demander la permission, elle s'installa dans le lit, tout près de lui, trop près en fait, et le regarda d'un air taquin.


"Je me sauverai pas en courant...Et c'est tout? Moi qui croyait avoir le droit au verre pour de vrai, je suis déçue."

Elle plongea son regard dans le sien, frottant sa jambe avec la sienne sans y prêter réellement attention, et lui murmura à l'oreille, mettant de l'emphase sur son accent français -qu'elle avait perdu, mais qu'elle savait très bien reprendre lorsqu'elle en avait envie- d'une petite voix qui se voulait sensuelle, mais qui faisait plutôt ligne ouverte érotique, sans l'être bien entendu.

"Alors, qu'est-ce que vous me proposez, monsieur l'inconnu?"

Elle le regarda, très sérieuse, avant de sourire et de rire doucement, d'une manière plutôt enfantine. Elle remarqua ensuite le tatouage sur son bras, et fronça les sourcils une nouvelle fois avant de poser sa main sur la peau, traçant le symbole du bout des doigts et des ongles. Vanille hésita un petit moment avant de lui demander, innocemment:

"Qu'est-ce que ça veut dire, dis?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Ven 30 Mai - 23:17

A aucun moment, il n’aurait penser à une telle réaction de la part de Vanille et encore il n’avait rien vu. Mais là elle soutenait son regard, se laissait faire sans pour autant montrer que ce lui déplaisait, par exemple avec un regard ou encore un geste particulier. C’était comme si elle était attentive à sa première situation de drague. Bien sûr AJ n’avait pas voulu aller plus loin de peur de la mettre encore plus mal à l’aise et peut être lui par la même occasion mais la jeune femme ne voyait pas les choses de la même manière apparemment.

Andrew n’eu même pas le temps de l’inviter à venir s’installer elle aussi, chose qu’il doutait qu’elle fasse parce que lit et membre du sexe opposé rimait avec un mot qui commençait par « s » dans sa tête. Peut être pas chez Vanille, tant mieux, elle faisait contre poids par rapport à lui. Enfin… Jusqu’à ce qu’elle vienne le rejoindre et le surprendre encore plus, pour être surpris, il l’était. La jeune femme avait changé du tout au tout, à croire qu’il avait raté un épisode.
Il tourna la tête vers elle quand elle lui annonça qu’elle s’attendait à mieux, il aurait sûrement pu faire mieux mais pour cela, il aurait dû être plus sérieux et de peur que le jeu ne dépasse la réalité il se l’était refusé à lui même.
Son regard croisa à nouveau le sien mais cette fois ce ne fut pas pour une courte durée, ils se regardaient face à face sans qu’aucun des deux ne détourne la tête ou les yeux, il sentit la proximité de son corps avec le sien, assez étrange venant de sa part mais le pire enfin le mieux serait plus juste, c’est sa jambe qui s’amusa à prendre contact avec la sienne. AJ fut déstabilisé sur le coup mais essaya de ne rien faire voir, il posa simplement sa main sur sa cuisse, lui caressant gentiment et la semant d’arrêter ses contacts par la même occasion. Il était tellement concentré dans ce contact qu’il en oublia presque la demande qu’elle lui avait fait à propos du verre, c’est lorsque sa voix se fit un peu plus provocatrice et qu’elle lui demanda ce qu’il avait à lui proposer que cet échappatoire lui revint magiquement à l’esprit. Problème il n’eu même pas le temps de s’enfuir qu’autre chose arriva.
Maintenant c’était le bout de ses doigts qui vagabondaient sur son bras, son tatouage qui montait jusqu'à l'épaule et qui paraissait -pour ceux qui n'y regardait pas de prêt- un simple tribal. Il regarda lui même son tatouage et fronça les sourcils pendant un bref instant de faiblesse avant de lui adresser un sourire.


Ca ne veut rien dire de spécial.

C’était faux, mais ce n’était pas le moment de faire des aveux à Vanille surtout qu’il ne la connaissait pas assez. Ce tatouage lui rappelait la fin de son ancienne vie et le début de l’autre, après tout il se l’était fait le jour de son départ. Coïncidence qui n’en était pas vraiment une.
Bref pas le moment de retourner dans le passé ou de se laisser prendre par les caresses de sa voisine.


Donc …Un verre.

Andrew essaya de retenir son sourire amusé avant de tirer sur sa cigarette et de se lever. Il se dirigea vers l’endroit où il stockait quelques bouteilles, à coté du tonneau d’eau. Il choppa la première bouteille de tequila qu’il trouva ainsi qu’un mug et un gobelet en plastique dur, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. Il jeta un regard vers Vanille, enfin jeter était le mauvais terme puisqu’il se perdit dans ses pensées pendant une demi-douzaine de secondes. C’était qu’un jeu et ca devait lui rentrer dans la tête, il connaissait ses limites, il n’avait pas à avoir peur de lui, autant continuer ce qu’il avait lui même commencer.
En se rendant compte qu’il l’a fixé, il tourna la tête vers la bouteille et les pseudo-verres qu’il prit avant de les ramener sur le lit. Il lui servit un verre ainsi qu’à lui puis jeta sa cigarette par un trou qui servait de fenêtre. Le jeune homme revint à coté d’elle, peut être à quelques centimètres plus loin et lui tendit le mug « I love NY ».
AJ vint cogner son verre de fortune avec le sien avant de se pencher vers elle pour à nouveau lui parler à l’oreille.


J’espère que tu m’en veux pas de pas pouvoir t’offrir mieux à boire, même si je suis sûr que je pourrais me faire pardonner à ma façon.

Il allait l’embrasser sur l’oreille mais sa retenue ne lui permit que d’effleurer sa tempe avec sa lèvre inférieure, s’empêcher de la toucher devait devenir une priorité et il ne devait pas l’oublier. Andrew s’écarta d’elle puis enfila son verre cul sec, un bon verre ca aide à se rappeler de ce qu’on doit pas oublier, c’est bien connu. Le jeune homme lui jeta un regard en biais avec une pointe d’amusement, il avait à la fois du mal à être sérieux et à ne pas l’être. De toute façon avec elle, rien n’était simple.
Verre vide, bouteille pas loin, ca ne pouvait pas trop durer même s’il ce n’était pas raisonnable, il se pencha par dessus le corps de la jeune femme pour attraper la bouteille qu’il avait laissé de l’autre coté. Il lui adressa le même sourire que tout à l’heure, du genre charmeur à excès avant de rigoler et d’attraper sa bouteille et se remettre assis correctement.


Te resservir me paraît pas une bonne idée surtout si je ne veux pas que la soirée s'arrête à un simple verre.

Il arqua un sourcil pendant que la tequila se versait à nouveau dans le fond de son verre, il posa la bouteille calé entre ses genoux, comme ca, si jamais il avait envie d’un autre il n’aurait pas besoin d’escalader Vanille…C’était peut être une mauvaise idée en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Sam 31 Mai - 1:43

Elle sentit la main sur sa cuisse et sourit malicieusement, plutôt amusée de la situation. Elle se montrait joueuse, caressante certes, mais elle s'amusait plutôt bien à jouer comme Andrew à 'flirter' si c'était vraiment le terme à utiliser. Elle bougea une nouvelle fois sa jambe, le laissant aller avec son mouvement sur son jeans. Elle caressait toujours le tatouage de l'homme lorsqu'il lui répondit enfin à sa question à propos du tatouage. Il fronçait les sourcils avant de finalement sourire et de répondre. Il lui dit que ça ne voulait rien dire. C'était bizarre, certes, mais elle le croyait. Après tout, peut-être qu'il trouvait simplement le symbole joli, elle se mordit la lèvre, souriant, et joyeusement, elle recommença à tracer le tatouage du bout des doigts et des ongles, naïvement. Elle allait continuer à s'amuser, se faisant joueuse, plus qu'elle ne l'avait jamais été. En fait, elle voulait faire comme dans les films, sachant que c'était purement innocent et que les choses n'iraient pas plus loin. Après tout, elle ne le connaissait pas assez pour vouloir passer la nuit avec lui. Elle se mordit la lèvre alors qu'il parla d'un verre, la dévisageant d'un air amusé. Comme il se levait, elle passa une main devant son propre visage, éloignant de la fumée de cigarette qui était plutôt désagréable. Elle l'observa fouiller dans ses affaires et revenir avec une bouteille, un verre de plastique et un mug. Elle ne porta pas vraiment attention à ce qui y était écrit et se mordit la lèvre inférieure alors qu'il revint vers elle et lui tendit son verre. Il se réinstalla dans son lit et lui murmura à l'oreille, cognant son verre contre le sien.

Il s'excusa de ne pas pouvoir lui offrir autre chose à boire et Vanille ne put s'empêcher de rire doucement à sa remarque ensuite sur le fait qu'il pouvait se faire pardonner à sa façon. Elle faillit se retourner pour lui demander de quelle façon il comptait se faire pardonner, mais elle se retint à la dernière seconde, frémissant au contact terriblement agréable de la lèvre inférieure d'Andrew contre son oreille. Elle frissonna et rougit, mais tenta de le cacher un peu pour ne pas avoir l'air trop idiote. Elle observa Andrew caler son verre cul sec. Elle devait donc faire pareil? Vanille n'avait jamais bu d'alcool auparavant, ou du moins jamais assez pour en être saoule et jamais de trucs comme de la tequila. Elle plissa les yeux et porta le mug à ses lèvres, engloutissant le liquide d'un coup sec. Elle toussota ensuite, le liquide lui brûlant la gorge. C'était pas si mauvais...En fait, elle détestait le goût mais tenta de ne pas le lui montrer. Elle ne voulait pas qu'il sache qu'elle était une débutante, soudainement elle avait envie de l'impressionner un peu. Elle s'appuya sur ses coudes alors qu'Andrew s'approchait d'elle, passant au dessus d'elle pour prendre la bouteille. Le sourire qu'il lui adressa la fit sourire à son tour. Elle se mordit la lèvre inférieure, doucement, et baissa finalement les yeux jusqu'à ce qu'il prenne la parole à nouveau. Elle le regarda alors malicieusement alors qu'il parla de terminer la soirée avec plus qu'un simple verre. Elle se demandait de quoi il voulait parler, en fait elle s'en fichait pour être honnête. Prenant une allure féline et déterminée, car ce n'était pas sous l'effet de l'alcool qu'elle agissait, elle s'approcha d'Andrew et lui murmura, du bout des lèvres, son visage près du sien:


"En effet, ce serait dommage de s'arrêter là... Pour ce qui est du choix d'alcool, je suis prête à vous laisser pardonner à une condition : que ce soit à votre façon, monsieur l'inconnu."

Elle lui jeta un regard de défi et souffla sur une mèche de cheveux qui lui tombait devant les yeux. Elle resta proche d'Andrew, sans trop bouger, son visage presque toujours aussi près du sien. Elle pouvait presque frôler son nez, pour tout dire, mais Vanille ne pensait pas à ça. Après tout, c'était simplement un jeu, pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Sam 31 Mai - 2:25

Andrew ne put pas ne pas entendre la jeune femme qui s'étouffait limite avec l'alcool, il rigola, enfin en s'étouffant il disait juste que le verre était mal passé, rien de très grave. Enfin ca prouvait que l'alcool et elle n'avaient sûrement pas été très bons amis avant ce soir contrairement à lui à qui l'alcool était le meilleur compagnon.
Il but une gorgée de son nouveau verre avant de tourner la tête vers Vanille ne s'attendant aucunement à se retrouver aussi proche de son visage, il resta néanmoins stoïque et l'écouta. Son sourire apparaissait toujours sur ses lèvres mais par moment il se mit à faiblir comme si quelque chose n'allait pas. Il reprit un peu d'assurance et poussa un soupir amusé face à la remarque qu'elle venait de lui faire, il passa sa main sur sa joue avant de descendre son pouce en dessous de ses lèvres pour les effleurer.


Appelle moi Andrew, ca sera déjà mieux.

Son sourire se fit plus large, il n'avait pas pour habitude de donner son prénom, les simples initiales lui convenait très bien. Il avait déjà réfléchis au fait qu'elle ne connaissait pas son vrai prénom et ca l'avait gêné.

Il se rapprocha un peu plus d'elle, au point que son nez ne frôlait plus simplement le sien. C'était vraiment tentant.Il y'avait bien quelque chose qui n'allait pas, le jeu allait trop loin, du moins dans sa tête, la scène qu'il imaginait en ce moment allait trop loin.
Son visage se détourna du sien, sa main faisant de même, valait mieux les garder sur soit et ne plus les poser sur elle. Il ne comptait pas la blesser ni l'offenser quoi qu'il doutait que ce soit possible, autant qu'il y'a une heure il aurait été sûr que ce serait arrivé que là, elle avait changé du moins son comportement. Son sourire laissait parfois transparaître son vrai elle, ce coté qu'il voyait à chaque fois qu'elle souriait que ce soit dans leur petit jeu ou non. C'était rassurant de voir qu'elle n'avait pas non plus un dédoublement de personnalité.
Le gobelet toujours dans sa main il le porta à ses lèvres pour les occuper et se donner le temps de trouver une réponse. Impossible, lui qui n'arrivait déjà pas à contrôler ses pensées en temps normal et là l'effleurer était pire que pire. Une cigarette aurait vraiment bien remplit ce genre de fonction mais elle en fumait pas et la fumée devait la déranger. Depuis quand il se préoccupait de ca?!
Il revint à la jeune femme, faisant bien attention à ce que leurs visages ne soient pas aussi proches que tout à l'heure, pas question de retenter l'expérience. En revanche mis à part son regard rien de ses traits ne devaient laissé transparaître ce qu'il pensait.


Ma façon, tu dis?!
Je peux t'offrir un deuxième verre...te donner le gîte pour la nuit...t'offrir ma compagnie pour toute la nuit...ou n'importe quelle autre chose que tu désires... et je peux même faire tout ca à la fois.


AJ rigola puis finit son nouveau verre sauf que cette fois il le posa, pas question de continuer à boire. Il pencha un peu sa tête l'appuyant contre la paroi derrière eux et détailla son visage. Il se rendait compte que ce n'était plus lui qu'il la draguait mais elle, c'est sûr que le flirt était commun mais quand il avait commencé ca, il pensait que ca n'irait que dans un sens, pas dans les deux. Ce n'était pas comme s'il était pris à son propre piège parce que c'était sympa de voir la jeune femme comme ca, il avait l'impression qu'elle souriait enfin vraiment et qu'elle passait du bon temps sans se préoccuper de ce qu'il pourrait penser.

Dis-moi à la base ce n'est pas moi qui devais te draguer? Je dis ca comme ca parce que j'ai l'impression que ce n'est pas exactement ce qui se passe.

Et ce n'était pas rien de le dire, tout ce qui n'était pas sous contrôle était potentiellement dangereux même si c'était Vanille qui n'était pas sous contrôle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Sam 31 Mai - 7:16

La jeune fille attendait avec impatience une réponse de sa part. Que lui répondrait-il donc à la suite de sa provocation? Elle avait envie de prouver à Andrew qu'elle n'était pas une enfant. Bien sûr, c'était parfaitement innutile et elle n'aurait en général pas vu l'intérêt à tenter d'impressionner un renégat, mais cette fois-ci, tout ça semblait différent. Elle était très proche de lui, à une proximité assez troublante pour elle qui n'était pas habituée à être autant collée à quelqu'un. Elle attendait de voir sa réaction qui ne tarda pas à se faire voir, ou plutôt à ne pas se voir. Lorsqu'il tourna la tête vers elle, Andrew continuait de sourire mais de cette façon amusée et naturelle qu'il avait déjà. Il était si près d'elle...Vanille se mit à rougir, sans savoir pourquoi. Il devait sans doute être trop près d'elle, mais puisque c'était elle qui avait déterminé le terrain, elle préférait ne pas bouger et rester sans bouger, attendant un signe, un geste, un mouvement, quoi que ce soit de la part d'Andrew. Il finit par soupirer, amusé, et alors que Vanille ne savait pas ce qui se présentait, elle sentit une main caresser sa joue. Elle laissa les doigts parcourir sa peau et lorsqu'elle sentit les doigts effleurer ses lèvres, elle fut automatiquement troublée. Que faisait-il donc? Il tentait de la troubler, probablement, et il réussissait bien. Il voulait lui apprendre à garder ses distances, peut-être? Peut-être aussi avait-il simplement eu envie de caresser ses lèvres, même si aux yeux de Vanille, le moindre contact voulait dire quelque chose, négatif ou positif. Il souriait toujours et lorsqu'il lui demanda de l'appeller Andrew, elle baissa les yeux. Elle savait qu'il souriait toujours, d'un large sourire, et elle voulu dire quelque chose lorsqu'elle se retint. Il approchait encore plus son visage du sien, son nez touchait à celui d'Andrew. Elle eut le réflexe de fermer les yeux, comme si elle aurait espéré qu'il brise les quelques centimètres qui les séparaient. Peut-être que très inconsciemment, elle aurait espéré être embrassée. On ne le saurait jamais.

Son visage se détourna du sien, sa main quitta ses lèvres. C'était décevant, elle se sentait soudainement plutôt seule, et complexée à l'idée qu'il avait préféré tourner la tête pour ne pas avoir affaire à à elle. Elle lui adressa un minuscule sourire déçu un peu en coin et soupira. Elle était soudainement déçue d'être évitée et oublier par Andrew, car il avait jusqu'à présent démontré plus d'intérêt que la plupart des hommes qu'elle avait connu dans toute son existance. Vanille le regarda prendre le gobelet de plastique et boire l'alcool prèsque d'un trait, en laissant un fond. Elle ne posa pas de commentaire par contre et soupira lorsque à nouveau son regard croisa le sien. Elle se mordit la lèvre inférieure et baissa timidement les yeux avant de les relever. Il semblait amusé, mais il gardait ses distances, ce qui la décevait énormément. Elle n'osa par contre rien dire et c'est dans l'attente de paroles qu'elle le regarda, inquiète, durant quelques longues secondes avant qu'il ne se mette finalement à parler. Dix secondes lui paraissaient être soudainement une éternité. Il lui parlait de sa façon de se faire pardonner. Elle hocha la tête, souriant amusée tout en l'écoutant parler de ce qu'il lui proposait, comme s'il passait de la pub pour un club de vacances. Elle soupira et lorsqu'il eut terminé de boire son goblet et qu'il eut déposé celui-ci sur le sol, elle se mordit la lèvre inférieure et se rapprocha d'Andrew, même si lui ne risquait peut-être pas d'être très d'accord à cette idée. Elle se mordit la lèvre inférieure avant de reculer légèrement alors qu'elle laissait Andrew s'appuyer sur le 'mur' de la tente et l'observer, comme si elle était une pièce de viande, sensation qu'elle connaissait bien, malheureusement. Du moins, elle croyait que c'était ce qu'il faisait jusqu'à ce qu'elle voit qu'il observait en fait son visage. Elle sourit joyeusement alors et se rapprocha une nouvelle fois de lui alors qu'il passait une remarque. Elle acquieça et rougit, réalisant qu'il parlait certainement d'elle qui flirtait alors qu'elle n'avait jamais flirté réellement. Elle soupira donc et se rapprocha d'Andrew, peu importe si oui ou non elle ferait mieux de prendre ses distances.
Elle s'allongea à moitié, presque contre lui, et lui murmura, d'une voix douce, mais pas sensuelle. Une voix un peu enfantine, en fait, ce qu'elle avait en tête en rapport aux façons qu'il avait proposé pour s'excuser. Malgré qu'elle savait qu'Andrew semblait réticent à être trop près d'elle, elle approcha son visage du sien. Alors qu'elle parlait, elle pouvait presque frôler sa joue.


"C'est ta façon de pardonner? J'espère que tu auras souvent à te faire pardonner, alors. Je vais prendre toutes ces réponses, car j'imagine que si maintenant je connais ton vrai nom, je te connais assez pour passer la nuit ici."

Elle se tut et fit mine d'être une petite fille et à la fois, elle adopta une démarche un peu féline qui ne fonctionnait pas trop, mais qu'elle se souvenait avoir vu dans un film. Elle se mordit la lèvre inférieure et se serra contre lui, comme une gamine, lui disant tout en ronronnant presque :

"Promis, je serai pas embêtante. Sauf si tu me le permets. Et pour ce qui est de ton truc de drague, et bien... Désolée, je croyais que je pouvais jouer le jeu."

Elle plongea son regard dans celui d'Andrew et hésita avant de prendre la parole. Elle se mordit la lèvre inférieure et lui demanda calmement, finalement, prenant son courage à deux mains.

"Je sais que c'est pas de mes affaires, mais si tu détestes tant Quentin, pourquoi est-ce que tu restes avec les renégats?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Sam 31 Mai - 17:27

Il avait remarqué le changement de couleur sur les joues de la jeune femme mais n’y avait pas prêté attention ou commentaire, il n’avait rien à dire de toute façon, lui aussi été mal à l’aise, pas au point de rougir mais ca aurait très bien pu être le cas. Par contre ce n’est pas son sourire déçue –à la distance prise- qu’il l’inquiéta, c’était comme s’il ne l’avait pas vu et il ne voulait pas le voir, ca aurait signifiait trop de chose dans son esprit compliqué. Valait mieux zapper.
Andrew sentit sa voisine se coller à lui, il tourna la tête vers le haut de la tente, non pas pour l’éviter, juste parce qu’elle était tellement proche que lui qu’au premier faux mouvement il aurait pu retrouver ses lèvres collées aux siennes, chose qu’il ne comptait pas faire. La proximité qu’elle venait de lui imposer le dérangeait, il était mal à l’aise, pas parce qu’il s’agissait d’elle juste qu’il n’avait jamais eu de moment de ce genre avant, il n’avait pas la moindre idée de la façon dont il devait réagir. Devait il mettre son bras autour de sa taille, renforçant l’idée qu’elle pouvait se coller à lui ? Devait il rester comme il était ? Ca ce n’était pas possible, il ne profitait pas d’assez de confort pour rester dans cette position plus de 10 minutes, il passa donc son bras sous la jeune femme et ne posa pas la main sur elle. Pas question de laisser croire quoi que ce soit. En plus, il ne savait pas s’il s’agissait encore du jeu qu’ils jouaient ou s’était hors contexte, comme à chaque fois qu’il se sentait perdu et gêné, AJ passa sa main dans sa nuque et esquissa un léger sourire. Il finit par rire en entendant qu’elle aimerait bien qu’il ait souvent à se faire pardonner.


J’ai horreur de reconnaître que j’ai des torts donc ca ne risque pas d’arriver souvent.

Dit-il sur un ton amusé avant de décaler un peu son visage du sien pour la regarder dans les yeux et lui adresser un regard dans le prolongement du ton qu’il avait employé.
Andrew arqua un sourcil quand elle lui dit qu’elle ne serait pas embêtante, pas que c’était étonnant juste que cette façon de le dire… Ouvrait la porte à des pensées non catholiques, porte qu’il referma aussi tôt en détournant le regard, autant ne pas répondre à cette remarque sinon il allait obligatoirement se trahir.


Tu pouvais très bien, juste que tu m’as montré que tu savais peut être mieux draguer que moi.

Il leva les yeux au ciel comme si sa fierté venait d’en prendre un coup mais son sourire restait toujours présent. N’importe quel homme aurait pu céder aux avances de Vanille, elle avait tout pour plaire et le comportement qu’elle venait d’avoir aurait laissé et l’avait laissé imaginer la nuit qu’ils auraient passé avec elle. Aucune importance, ce soir il ne devait pas être ce genre d’homme, juste le…quel genre ? Il n’avait jamais été autrement, comment se changer en une soirée ? C’était impossible et c’était aussi impossible de rester le même sans que sa voisine se blesse face à son comportement. AJ enrageait intérieurement, maudissant les pensées qu’il pouvait avoir et ses introspections constantes.
Son esprit se détourna néanmoins de ses pensées, les occultant totalement, la question qu’elle venait de lui poser, lui fit presque arrêté son cœur. Il aurait bien voulu l’embrasser pour la faire taire et ne pas lui donner de réponse mais tout de même, il y’avait d’autre solution.
Tout à l’heure elle lui avait demandé la signification de son tatouage et là sans raison apparente elle lui posait une question par rapport à son choix d’être ici. C’était beaucoup de question en rapport dans un même temps alors qu’il n’avait pourtant rien laissé passé sur ce sujet. Plusieurs questions se mirent à tourbillonner pendant que sa confiance en la jeune femme redescendit au point zéro. Quentin l’avait elle engagé pour lui soutirer des informations ? Peut être qu’il savait, qu’il l’avait surpris à Eden, qu’il avait un espion là haut qui aurait pu le voir, il se trouvait tellement stupide comme s’il n’avait pas assez fait attention à la cité. Son silence venait de trahir son manque de stabilité face à cette question. Trop tard…Andrew avait perdu son sourire et même l’envie de jouer, pourtant il devait les retrouver au plus vite avant qu’il ne soit trop tard. Penser à Eden, les causes vraies et fausses de son départ et au chef des renégats ne le mettait pas dans la meilleur humeur qu’il soit surtout quand ces sujets venait remettre en question le rôle de Vanille dans l’histoire. Dire qu’à la base il voulait se servir d’elle pour atteindre Quentin et maintenant ca se retournait peut être contre lui. Les peut être étaient trop nombreux pour tirer des conclusions trop hattives. Il fallait maintenant répondre à sa question, donner la même version qu’au chef mais en plus personnelle pour plus de crédibilité.


J’ai vécu à Eden, je sais ce que cette ville offre et ce qu’elle n’offre pas. Ici tout est plus simple, pas de rapport à rédiger, pas de lois à respecter, pas de connards qui s’en sortent et tu fais ta justice toi-même. Je suis ici parce que c’est ici qu’on m’offre ce dont j’ai le plus besoin : ma liberté et mon indépendance. Tant pis si je dois supporter une personne puis je ne le déteste pas tant que ca, j’ai haïs plus que ca.

Son petit discours était tellement vrai pour une vision des choses qui se devait d’être un mensonge. Il aimait sa liberté et son indépendance et de travailler avec les traqueurs lui avaient enlevé, ici les choses allaient beaucoup mieux.
Il poussa un soupir et regarda droit devant lui, le regard vague. Le jeune homme aurait pu aussi lui dire que c’était à cause d’une femme qu’il était parti mais à quoi bon se ridiculiser de nouveau à parler d’elle et de l’attachement qu’il avait eu pour cette dernière. Andrew se remit comme précédemment, là où sa joue pouvait sentir le souffle de Vanille lorsqu’elle parlait.
Une envie furieuse de lui demander pourquoi cette question le tenaillait mais en la posant il s’exposait à ce qu’elle se pose elle-même des questions -elles n’avaient pas lieu d’être si jamais elle n’avait aucun rapport avec Quentin.


Et toi ?

Cette question était plus logique, la jeune femme n’avait aucun rapport avec les autres du camp, c’était comme si elle s’était perdue dans le désert, n’avait jamais entendu parlé d’Eden et croyait qu’il s’agissait de la dernière communauté sur terre, en gros qu’elle soit totalement désespérée.

Comment une femme magnifique comme toi a pu atterrir dans un trou pareil ?

Autant reprendre le jeu de tout à l’heure, il lui adressa un sourire amusé. Ca allait détourner leurs esprits respectifs des questions qu’ils pouvaient se poser. Puis en fait… ca l’énervait d’avoir perdu parce que oui, il sentait cette situation comme une défaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Sam 31 Mai - 18:47

Elle se serra un peu plus à Andrew en sentant le bras de celui-ci la rapprocher un peu plus de lui. Elle esquissa un léger sourire timide, pouvant presque frôler sa joue de ses lèvres. Elle se retenait pour le faire, évidemment, ne sachant pas trop comment il aurait pu réagir si elle avait pris la chance de le faire. Ils restaient tous les deux silencieux et elle leva légèrement la tête vers lui lorsqu'il se gratta la nuque, se perdant dans son regard le temps d'un instant, tremblottante. Elle se sentait stupide, et ne savait pas comment réagir. Elle baissa les yeux et revint à sa place initiale, près de lui, trop près. Quelques centimètres tout au plus les séparaient, juste assez pour qu'il ne la frôle pas réellement. Vanille aperçu qu'il souriait, puis fut rassurée lorsqu'il éclata de rire. Elle préférait qu'il parle, ne voulant pas rester trop silencieuse, sachant bien que si on passait autour de la tente on pouvait s'imaginer bien des trucs au sujet de Vanille qui avait rejoint le lit d'un renégat. Il lui dit qu'il n'aimait pas admettre ses tords donc que se faire pardonner ne lui arriverait pas souvent. La jeune fille fit une petite moue, feignant d'être très déçue, et plongea son regard dans le sien. Elle ne rougissait plus et arrivait maintenant à le regarder plus qu'une seconde, ce qui était plutôt remarquable. Elle n'y arrivait jamais à l'habitude, et ce soir c'était une grande première pour elle. Andrew détourna son regard et elle fronça les sourcils, hésitant quelques secondes avant de poser sa main sur le visage du renégat pour le tourner vers elle. Il n'avait pas à la fuir, c'était elle qui fuyait à l'habitude. Lorsqu'il répondit finalement, le sourcil arqué, elle rougit et lâcha son visage, appuyant simplement sa tête sur son épaule, timidement.

Elle glissa timidement sa main sur son bras, traçant à nouveau son tatouage alors qu'il gardait le silence et regardait le ciel ou plutôt le plafond. Elle n'osa pas pour sa part faire la même chose et se contentait de garder les contacts les plus futiles avec Andrew pour se rassurer, se dire qu'elle était bel et bien avec le renégat et qu'elle ne rêvait pas. Il était rassurant, et elle l'aimait bien, malgré les silences parfois trop longs qui les séparaient, comme si une gêne indescriptible s'emparait toujours de l'un d'eux deux. Cette fois-ci, pourtant, ce n'était pas Vanille qui semblait embarassée par la discussion ou les gestes, mais bien lui. Peut-être qu'il la trouvait encombrante. Elle fronça les sourcils à cette pensée et cessa de lui caresser le bras. Elle avait le préssentiment que quelque chose n'allait pas. Il semblait furieux, ou quelque chose du genre soudainement. Vanille se demandait si c'était de sa faute, si elle n'allait pas trop loin, si elle n'était pas finalement de trop ce soir là dans la tente, s'il préférait rester seul, si le jeu n'était pas terminé. Elle craignait que sa question à propos de Quentin l'ait rendu furieux. Après tout il avait des raisons de l'être, ça ne la regardait pas et il pourrait s'imaginer qu'elle allait aller tout lui raconter. En fait, il ne savait pas que bien au contraire, elle préférait tout savoir pour mieux garder le secret. Elle ne se voyait pas dénoncer la première personne qu'elle appréciait si on oubliait bien sûr Sven, et que cette fois cette personne l'aimait bien en retour. Elle espérait qu'il ne l'engueule pas et lorsqu'il prit la parole, elle fut à moitié rassurée. Il se mit à lui expliquer qu'il venait d'Eden. Elle retint une larme. Ethan. Elle se serra un peu plus contre le corps du renégat, comme une enfant se serait serré à ses parents, et continua à écouter ce qu'il disait. Ainsi, Eden n'était pas si beau et l'herbe n'y était pas si verte? Elle regarda curieusement Andrew alors qu'il disait qu'il se sentait mieux chez les renégats. Si elle aurait pu, Vanille se serait damnée pour vivre à Eden, en paix, en sécurité. Peut-être que là-bas elle aurait pu vivre normalement, qui pouvait savoir. Elle baissa les yeux et évita le regard d'Andrew. Il termina de parler, disant qu'il ne détestait pas tant que ça Quentin. S'il le disait...Alors elle le croyait. Ils restaient maintenant collés, pourtant on aurait pu croire qu'ils étaient à des kilomètres de distance que par leur attitude. Andrew finit par rapprocher son visage du sien. Elle sentait son souffle alors qu'il parlait, et il sentirait le sien lorsqu'elle ferait de même. Il sentait un heureux mélange de tequila et de cigarette, mais c'était assez agréable quand même. Sa question la fit sourire, amusée.

Ça ressemblait à un flirt, en quelque sorte, et lorsqu'il lui demanda ce qu'une fille comme elle faisait ici, parmis des gens qu'elle détestait, en plein milieu du désert, elle se demanda elle-même ce qu'elle faisait ici. Elle n'arrivait pas à rejoindre Eden, et attendait toujours Sven pour qu'il vienne avec elle. C'était un doux rêve, une utopie pure et simple, mais elle ne pouvait pas se défaire de cet espoir qu'il viendrait avec elle un jour là-bas, et que les choses seraient enfin différentes. Son regard s'assombrit. Il avait tenté d'être gentil avec elle, mais Vanille ne le prennait pas si bien que ça. Son visage se détacha du sien un petit instant et elle se mit à réfléchir. On lui avait d'abord dit de marcher toujours vers le sud avant d'arriver vers le désert. On lui avait parlé d'Eden, un vieil homme lui avait dit qu'elle trouverait si elle marchait. Elle n'avait trouvé personne, finalement, pas d'Eden. Elle avait marché durant très longtemps, se déshydratant presque entièrement, ne mangeant pas durant de longues journées, jusqu'à ce qu'elle tombe nez à nez avec des renégats. Elle se souvenait encore de ce jour-là. Elle était tellement faible. Elle ferma les yeux. Ils l'avaient emmenée au campement et elle avait parlé à Quentin. Il l'avait forcée à manger, à s'hydrater, et elle avait cru reconnaître son père en lui. Il avait sa force de caractère, cette rage indéfinie, elle lui devait respect en quelque sorte, même si elle ne le connaissait pas encore, elle lui devait respect. Elle ouvrit les yeux et regarda Andrew avant de prendre la parole, finalement, son visage retournant très près du sien.


"Je cherchais Eden. On m'avait dit que si je marchais vers le sud, je trouverais Eden. C'est les renégats qui m'ont trouvée en premier. Et Quentin a été le seul à me donner un peu d'attention au début. Il m'a fait nourrir, a veillé à ce qu'on se charge de me garder ici. Je suis ici parce que je n'ai pas eu trop le choix. De toute façon, maintenant, il est trop tard pour aller à Eden. J'ai on va dire des obligations, ici. Et ils voudraient pas de moi, je pense. Je suis innutile ici, alors imagine si je m'impose là-bas."

Elle lui adressa un sourire triste avant de se mordre la lèvre inférieure. Elle avait quelque chose en tête, maintenant. Elle avait envie de s'amuser un peu. Elle se mordit la lèvre inférieure, amusée par la situation. Elle soupira avant de se rapprocher un peu plus de lui, prenant une attitude joueuse pour faire passer la discussion sérieuse. Ronronnante, elle posa ses mains sur les épaules d'Andrew, se cambrant, caressante tout à coup. Elle tenta de reprendre cette attitude flirtueuse [flirtuous] du début de leur entretien et se pencha au niveau de l'oreille d'AJ, frôlant son oreille de ses lèvres, murmurant contre celle-ci:

"Tu sais, Andrew, t'es pas obligé d'éviter le contact avec moi, j'ai pas la peste, tu sais..."

Elle revint son visage contre le sien et lui sourit, ses lèvres frôlant presque les siennes. Elle était presque allongée sur lui, tellement elle s'était blottie, et ne songeait plus vraiment au fait qu'elle le connaissait à peine. Elle se mordit la lèvre inférieure avant de plonger son regard dans celui d'Andrew, rapprochant toujours son visage du sien. Quelques milimètres séparaient leurs lèvres, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Sam 31 Mai - 19:43

Sa réponse fut plus que satisfaisante, il se disait au début qu’elle allait sûrement lui raconter rapidement ce qui c’était passé mais elle aborda le détail de Quentin et du fait qu’en premier lieu elle voulait se rendre à Eden et non ici. Elle était donc vraiment liée à Quentin, sûrement qu’elle se devait reconnaissante envers lui, ca mettait encore plus le doute dans son esprit mais ce ne fut pas le pire. Il savait que Quentin ne laissait pas entrer les jeunes femmes au camp sans leur faire payer un droit de passage, bien sûr certaines y échappaient mais elle, Vanille, elle était directement rentrée ici grâce au chef, elle ne pouvait pas y’avoir échappé. Cette conclusion l’écoeurait au plus haut point et rendait sa haine envers lui encore plus forte, il avait cette capacité à rendre impur tout ce qui pouvait être innocent ou tout ce qu’Andrew croyait innocent.
Elle se disait résignée d’entrer à Eden, pourtant il n’y avait pas de quoi, il y’aller au moins une fois par mois enfin ca, il se le gardait de lui dire. Les obligations dont elle lui parla ne le rassura pas non plus pourtant il devait laisser passer, de toute façon il calait ca dans un coin de son esprit pour lui poser la question plus tard.
Il poussa un soupir, AJ se disait qu’elle devait peut être le détestait, il était parti d’Eden alors qu’elle voulait y’aller, la vie était injuste. C’est peut être ce qu’elle se disait en ce moment, le contact avec son corps avait changé comme si elle s’était éloignée de lui. Il se dit que peut être, si ca arrivait, il la prendrait avec lui quand il retournerait à Eden… Si d’ici là, il n’avait pas appris qu’elle l’avait trahis. A ce moment il voyait vraiment la vie en rose ! Un coté lui disait que c’était impossible, elle n’avait pas du tout le type ni le profil de la personne qui manipule tout le monde et l’autre lui disait que c’était simplement une façade et que s’il lui faisait confiance il allait rapidement se faire avoir.
Ses interrogations ne devaient pas se voir sur son visage et pour cela il devait arrêter d’y penser, pour le moment, il était sûr que pendant au moins quelques jours, dès qu’il le pourrait, il y penserait. Bref Eden et Vanille…


Si j’ai réussi à rentrer, je suis sûr que tu peux y’arriver.

Son sourire s’élargit, elle n’avait rien de moins que lui, à part peut être un esprit de combativité faible, elle pouvait être très facilement citoyenne, le seul défaut c’était son contact avec l’ennemi. Il allait sûrement falloir mentir là-dessus pour qu’elle ne soie pas éjecter de la ville. Il pensait déjà à ca alors que ce moment n’était pas prêt d’arriver.
Il sentit la jeune femme se mouvoir et se demandait même si elle n’allait pas s’écarter d’elle, mais ce fut tout l’inverse, il se demandait bien ce qu’elle voulait lui dire pour vouloir s’approcher de son oreille. Andrew resta figé en écoutant ses paroles, elle avait raison c’est sûr, mais de quel droit pouvait elle lui dire ca ? Il adorait la franchise en temps normal mais là c’était à la fois gênant, agaçant et même énervant.
Le jeune homme tourna la tête vers elle pour trouver une parade mais elle fut contrée avant même d’être né. Ses lèvres étaient là, accessible, donnant envie d’en prendre possession mais non. Elle le regardait dans les yeux et il en fit autant, cherchant une réponse au comportement qu’il devait maintenant adopter, jeu ou pas jeu ? Partir ou rester ?


Je sais.

Dit-il à voix basse. Pourquoi il résistait déjà ? Il n’avait aucune raison de le faire. C’était si simple, il n’avait presque pas besoin d’avancer pour accéder aux lèvres de la jeune femme…
Sa main se posa sur sa joue pour descendre doucement dans son cou jusqu’à ce que ses lèvres s’approchent de la lèvre inférieure de Vanille, pour pouvoir l’envelopper. Ses lèvres étaient encore plus proches des siennes, il ferma la yeux mais finit par pousser un soupir et s’écarta de sa bouche. Qu’est ce qui se passait ? Il était débile ou quoi, fallait qu'il arrête maintenant.


Non.

Il regardait son lit pensant à Vanille à moitié sur elle alors qu’il pourrait l’embrasser, que le simple désir de le faire le rendait dingue. C’était comme si, il avait oublié ce qui c’était passé hier, oublié ce qui c’était même passé tout à l’heure ou encore le facteur principal : ce n’était qu’un jeu auquel il ne devait pas se laisser prendre. S’il commençait, il savait qu’il ne pourrait pas finir alors à quoi bon ?! Ca serait sûrement encore plus douloureux surtout pour sa fierté.

AJ revint à elle, d’ailleurs il remarqua que sa main était toujours posée sur son cou, il l’enleva de suite et lui adressa un sourire. Il n’avait aucune raison de lui montrer à quel point il pouvait être frustré, gêné, en colère et on en passe. La pauvre, elle ne comprendrait pas surtout si elle était toujours dans l’esprit du jeu, ce qu’Andrew croyait fermement.


Je…

Je ? ok mais je quoi ? Il mordit l’intérieur des joues voulant avoir le courage de se lever et de lui dire de partir mais non, il lui avait fait une proposition, il devait s’y tenir. Ce n’est pas que sa présence le dérangeait juste qu’il savait que ses nerfs ne dureraient pas comme tout au long de la nuit.

Je crois qu’il se fait tard et si t’es fatiguée, je te laisse le matelas t’inquiètes pas. Je suis peut être un renégat mais je sais faire preuve d’un peu de civilité surtout quand c’est pour garder une femme dans mon lit même si je n’y suis pas. Dit il en haussant les épaules ayant un regard amusé.

Même excuse qu’hier et c’était quasiment la même gêne. Lui qui avait pris de bonnes résolutions tout à l’heure en se promettant d’être plus distant, froid et compagnie, le voilà qu’il avait la jeune femme sur lui, qu’il sentait son envie de l’embrasser et qu’il aurait très pu et ses pensées qui recommençaient à l’emmerder sérieusement. Bref c’était super. Dès demain il fallait qu’il trouve une solution, pourquoi pas tout de suite ? Simplement parce qu’en sa présence, ses pensées n’arriveraient pas du tout à être objective.
Avec tout ca il avait oublié les suppositions qu’il avait fait tout à l’heure sur les idéaux de la jeune femme qui rejoignait peut être ceux de Quentin ou les intérêts, en fait il ne devait penser qu’à ca, histoire de ne penser à rien d’autre. De cette façon il n’aurait pas de soucis à se contrôler… du moins dans les quinze prochaines minutes.
Il se détacha un peu d’elle pour prendre la bouteille et en boire une gorgée, il n’avait pas soif c’était seulement un prétexte pour que son corps ne touche plus ou moins le sien. C’était nul mais ca marchait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Dim 1 Juin - 20:19

Aux premiers mots qu'il lui dit et qui ressemblaient à un encouragement, elle espérait qu'il lui disait la vérité. Elle baissa les yeux au large sourire qu'il lui adressait, et soudainement elle les releva alors que leurs visages se croisaient, alors qu'elle se mettait à parler pour lui dire implicitement qu'elle aurait aimé qu'il cesse de l'ignorer. Était-elle entrain de tomber amoureuse de lui? Elle se sentait si mal, elle avait comme la peste en sa présence, puisqu'il l'ignorait si bien. Lorsqu'il lui dit qu'il savait, elle eut une lueur d'espoir. Lui donnerait-il un peu d'attention, un peu d'affection à la limite du possible? Elle l'espérait. Elle se blotissait contre lui, fermant les yeux finalement lorsqu'elle vit la main d'Andrew s'avancer vers son visage. Elle sentit la main sur sa joue et ouvrit les yeux, sentant le contact contre sa peau. Elle plongea son regard dans le sien. Comme elle aurait aimé en ce moment que le contexte soit totalement différent. Comme elle aurait aimé tant de choses à ce moment-là, mais elle n'osa rien faire, laissant la main d'Andrew se glisser jusqu'à son cou, jusqu'à ce que son visage s'approche du sien un peu plus. Elle pouvait presque frôler ses lèvres, et espérait qu'il se rapproche encore un peu pour pouvoir l'embrasser. Pourquoi pensait-elle à de telles choses? Elle n'en savait rien. Elle avait simplement envie de l'embrasser ou de se faire embrasser par lui. Elle espérait qu'il s'approche un peu plus et au moment où elle croyait qu'il l'embrasserait, il soupira et recula, s'éloignant de sa bouche. Vanille le regarda, impuissante, alors qu'il laissait simplement tomber un 'non' . Elle se sentait si ridicule.

Elle resta immobile, sur lui, et ce fut quelques secondes après qu'il l'ait 'repoussée' qu'il détacha sa main de son cou. Tristement, Vanille baissa les yeux pour observer le torse d'Andrew. Elle se sentait soudainement si idiote, si mal. Son sourire fut comme un coup de poing dans le ventre. Elle ne lui sourit pas à son tour, attendant les explications d'Andrew même si elle devinait que c'était parce qu'elle n'était pas assez bien. Il l'avait couverte d'éloges parce qu'ils jouaient à un jeu, mais le jeu était bien terminé. Il lui dit qu'il se faisait tard et qu'il valait peut-être mieux dormir, qu'il se faisait tard et qu'il pouvait lui laisser le matelas. Il pouvait rester là, dans le lit avec elle, ça ne lui dérangeait pas. Même que c'était rassurant, elle aimait sa présence. Sauf qu'elle comprenait qu'il ne voudrait peut-être pas, alors elle soupira et décida de se détacher de lui. Au même moment il prit la bouteille de tequila pour boire une nouvelle gorgée, se détachant un peu d'elle. Elle se sentait mal et attendit qu'il ait terminé de boire pour se retirer du lit. Elle se mordit la lèvre inférieure et se tortilla une mèche de cheveux. Soudainement, elle était différente de ses agissements antérieurs. Elle était à nouveau timide, gênée, et se sentait incroyablement idiote de par son attitude. Elle soupira et baissa les yeux avant de les relever et de plonger son regard dans le sien durant un petit instant. Elle ferma les yeux avant d'hésiter pour prendre la parole et lui dit, la gorge serrée, rivant son regard au sien à nouveau.


"Je pense que je devrais partir. Je ne voudrais pas te déranger plus longtemps. C'est peut-être mieux si je pars..."

Elle baissa les yeux à nouveau, la fin de ses paroles ressemblait à un sanglot. Elle ravala sa salive qui semblait lui serrer la gorge et elle prit une grande respiration avant d'hésiter et de se diriger vers lui, hésitante, lui prenant la bouteille des mains pour la déposer par terre. Elle lui murmura à l'oreille, même si elle se doutait que c'était une mauvaise idée :

"Si tu veux bien, tu peux venir me voir demain soir, je vais être à ma tente..."

Elle avait glissé une main dans ses cheveux pour pouvoir rejoindre son oreille et alors qu'elle s'éloignait de son visage, elle l'embrassa sur la joue, ratant de peu ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrew Johnson

avatar

Nombre de messages : 1103
Age du perso : 29 ans
A Eden depuis : Toujours
Humeur : Hargneuse
Date d'inscription : 25/04/2008

• Log Book•
About Love:
Relationship:
Esprit de combativité:
200/100  (200/100)

MessageSujet: Re: Here we go again   Dim 1 Juin - 20:41

Andrew sentait la distance qui était entrain de s’imposer entre eux, distance qu’il souhaitait surtout après ce qui venait de se passer enfin ce qui n’aurait pas dû se passer. La distance ne fut pas que physique et fut aussi moral, sa réaction, son comportement, sa façon de jouer avec sa mèche de cheveux, ca voulait tout dire. Il l’avait vu tellement de fois le faire qu’il savait très bien ce que ca signifiait et quelque part ca le rendait encore plus mal à l’aise, sûrement parce qu’il l’avait blessé ou quelque chose y ressemblant fort. Depuis quand il se souciait des états d’âme des autres ?!

Il tourna la tête pour regarder droit devant lui, sentant le froid qui s’était imbriqué définitivement entre eux, le pire ce fut ce qu’elle dit. Le ton de sa voix confirmait son comportement et ses paroles lui rappelaient que trop bien ce qui c’était passé la veille. A croire que tout se répétait. En tout cas, elle avait peut être raison, valait mieux qu’elle parte. Maintenant que les choses étaient devenu comme « ca » que pouvaient ils faire d’autre ? Ils n’arriveraient pas à parler et le jeu était définitivement rompu. Andrew n’eu pas le courage de lui dire que non, elle pouvait resté et qu’elle ne le dérangeait pas. Ce qui était à moitié faux.
AJ tourna la tête vers elle pour lui adresser un petit sourire en coin, genre de sourire qui demandait grâce auprès de la personne d’avoir fait une bourde, dans ce cas il aurait voulu s’excuser de l’avoir mis dans un état pareil, non pas d’avoir eu ce comportement parce que ca il ne pouvait pas et ne devait pas le regretter.

Vanille ne rajouta rien enfin c’est ce qu’il croyait, il tourna la tête vers elle au moment où elle se dirigea vers lui, là il se dit que la situation que tout à l’heure allait se reproduire sous peu mais non. Heureusement. Il regarda sa bouteille s’en allait de ses mains, il s’était même dit qu’elle allait l’assommer avec.
La jeune femme lui glissa quelque chose à l’oreille qu’il écouta attentivement. Il baissa le regard un instant comme réfléchissant à une réponse mais rien ne sortit, deux petites voix se battaient entre elles à l’intérieur de lui et lui donnait l’impossibilité de répondre.
AJ tourna le visage vers elle en sentant son baiser et il ne put que voir la proximité qu’ils avaient à nouveau, sur cette constatation il se releva directement ne voulant pas commettre une autre erreur. Il emboîta le pas de la jeune femme et lui ouvrit un pan de la tente pour qu’elle puisse passé. Le jeune homme lui adressa un nouveau sourire.


Rentre bien.

Il poussa un soupir une fois que la jeune femme était hors de la tente et s’alluma une cigarette bien méritée.


[FIN]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Here we go again   

Revenir en haut Aller en bas
 
Here we go again
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden, A New Beginning :: • Outside • :: Camp des Renégats :: Tente d'Andrew-
Sauter vers: