Eden, A New Beginning


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pyromanie ou Alchimie ? (libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Dim 6 Avr - 22:25

µ Les couleurs mielleuses de l’astre céleste se dispersaient dans le voile étoilé de la nuit, lentement, le paysage chaotique et dénué de toute vie plongeait dans la peine ombre. Le sifflement du vent dans la rare végétation emplissait l’atmosphère de platitude, doucement, une petite brise se levait, déplaçant quelques grains de sable, elle amplifiant la mélodie joué par le désert. Marshall c’était mit à l’écart de tout, enfin, juste assez loin pour ne pas être vu, non pas qu’il cherche une quelconque paix intérieur dont la clef est la solitude extrême. D’ailleurs, il en avait carrément rien à secouer de ce qui se passait autour de lui. Il avait juste besoin de place, d’espace, pour faire son expérience. Depuis quelques jours, une idée lui trottait dans le crane, le genre de pensé, que rien ne chasser de vos songe. A un tel point que plus rien d’autre n’a d’importance.

---


µ Un matin, Sheppard c’était réveillé avec une envi de massacre, trop longtemps qu’il n’avait tué personne. La seule règle que Marshall respectait était simple : tué, oui, mais le faire bien et surtout en prenant son temps, pour faire de chaque meurtre une œuvre d’art. Sa mère lui répétait souvent: "Avec de l’amour, ce sera toujours meilleur. ", Sheppard trouvait que transposer cela à la l’art de torture, marchait tout aussi bien que pour les fourneaux. Mais contrairement à l’art culinaire, il n’y a pas de livre de recette dans le domaine. Nulle part on trouverait un ouvrage sur: la meilleurs manière d’éviscérer un adolescent, ou même sur, les cent-et-une façons de tué avec une seul main. Malgré cela, aucune de ses victimes n’avait subit le même châtiment, embarquant parfois le jeune homme dans des situations plus glauque les une que les autres.

µ Marshall n’eu pas de mal à trouver l’inspiration, il ouvrit simplement The Anarchist Cookbook, là ou il l’avait laissé le soir précédant: "Fabrication de Napalm". Il prononçait ces mots à voix haute, articulant les syllabes, un grand sourire illuminait son visage, une idée venait de transcender son esprit. Le feu, sans doute la plus belle invention de l’Homme, dérivable à l’infinie, pour des tortures douloureuses à l’extrême. Aussi étrange que cela puisse paraitre Sheppard ne l’avait jamais encore utilisé. Surement à cause de son coté incontrôlable, et peut ludique. C’est vrai, une fois le flambeau allumé, il y a rien d’autre à faire qu’attendre que tout se consume, s’en devient presque frustrant pour bourreau.

µ Voila, pour le COMMENT, quoi qu’il lui fallait encore faire le mélange et trouvé tout les ingrédients. Le QUI, n’était pas vraiment un problème en soit. Trouver une victime, était serte devenu difficile à cause des Traqueurs, mais il trouverait bien sorcier pour son buché. Toute une journée ne fut pas de trop pour fabriquer le combustible. C’est fou se qu’on peut faire avec des produits de la vie courante, un peut de matière grise et beaucoup de patience. Le mélange était fin prêt, et en apprenti alchimiste, il allait pouvoir le tester...

---


µ C’est dans ce but bien précis qu’il se trouvait là. La puissance de destruction de son mélange allait être mit à l’épreuve. Une dizaine de décilitres sur cadavre faisait largement l’affaire, il n’avait pas trouvé mieux, enfin, disons qu’il n’avait pas cherché de proie plus vivante. Sans plus attendre, il gratta une simple allumette, et la laissa tomber négligemment sur le corps inerte. La réaction ne se fit pas attendre, rapidement des flammes semblaient sortir du mort et monter jusqu’aux étoiles, une colonne de lumière. Sheppard resta hypnotisé devant le spectacle, surprit par le résultat. L’inquisition aurait surement adoré ce bûché, qui ne semblait pas vouloir s’éteindre de lui même. Les crépitements des flammes couvraient les bruits alentour, et au loin, on ne pouvait pas manquer les flammes qui montaient toujours aussi haute. Totalement à découvert, il restait débout, immobile, bouche-bé’ devant le foyer de l’enfer...
Revenir en haut Aller en bas
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Lun 7 Avr - 23:05

Maintes fois elle s'était répété de rentrer plus tôt, qu'elle allait rentrer à la noirceur encore une fois et allait de peine et de misère retrouver le campement. Elle s'était dite que cette fois-ci, elle ne se ferait pas avoir par les étoiles et la lune et partirait de sa cachette avant le retour des autres renégats, en fait elle se répétait toujours la même choses, mais à chaque occasion qu'elle avait, elle ne respectait pas les promesses qu'elle se faisait. La nuit était maintenant presque totalement tombée et elle errait toujours dans le désert. Elle marmonna à elle-même des insultes dont elle ne comprenait même pas la signification et continua à avancer, cherchant un moyen de se guider pour retrouver le campement. Elle était perdue, ce qui lui vaudrait certainement une punition lorsqu'elle reviendrait avec un retard effarant. Bien sûr, elle aurait pu dire qu'elle s'était faite attaquer, mais venant d'elle cela sonnerait irréaliste. Qui donc perdrait son temps à vouloir l'attaquer, de toute façon.
Elle errait donc comme ça, toute seule marchant dans le sable du désert avec une seule inquiétude, qu'on la dispute à son retour. Lorsqu'elle aperçu un feu plus loin en plein milieu de nulle part, elle se demanda ce qui se passait. Un feu dans le sable? C'était impossible, irréaliste. Puis elle remarqua que quelqu'un se tenait non loin du feu. Sa silhouette ne lui était pas très familière, pas plus que lui d'ailleurs, mais elle était aussi trop loin pour pouvoir dire si elle connaissait ou non cette personne. Elle se mordilla la commissure des lèvres et poussa un léger soupire avant d'avancer vers le feu, se demandant si ce n'était pas un piège et qu'elle ne tomberait pas sur un clan ennemi. Ce n'était pas qu'elle ne savait pas se défendre, car bien au contraire malgré ce que les gens pouvaient croire d'elle, même ceux de son clan, Vanille pouvait se montrer terriblement dangereuse et fougueuse au combat. Il valait mieux se tenir loin d'elle dans ces cas-là, malheureusement on ne la prenait pas au sérieux. Mais dans un sens, ça ne la dérangeait pas, elle détestait se battre et se sentait coupable du sang qu'elle avait sur les mains. Elle n'avait pas tué souvent pourtant.

Elle s'avançait toujours vers la personne qui commençait à prendre forme, éclairée par l'incendie qui se trouva à être, à en croire l'odeur, un homme ou un animal. Elle penchait plutôt pour l'homme, l'odeur de la chair et de la matière synthétique des vêtements qui se mêlaient lui donnaient la nausée. Elle ferma les yeux, pensant un instant qu'elle allait être malade, mais continua d'avancer, essayant de respirer le moins possible. Elle arriva finalement par contre à la personne qui devait probablement être responsable du brasier. Elle reconnu l'homme devant elle et frissonna, reculant d'un pas lorsqu'elle comprit que c'était innévitablement lui le responsable. Marshall était complètement fou, aurait tué qui que ce soit si cette perosnne s'était oposée à sa volonté, elle en était certaine. D'ailleurs, elle n'avait jamais vu personne tenir tête à Sheppard, mis à part peut-être Quentin. Mais c'était différent, ça. Toujours silencieuse, elle l'observa en détails, effrayée par l'expression de son visage. Il semblait jouir d'une vision divine, comme si faire fumer un cadavre était pour lui quelque chose de divin. Elle frissonna, pas de froid mais d'horreur, et resta muette encore un long moment de peur qu'il ne prenne pas sa présence très positivement. Pourtant, elle préférait rester, il devait bien savoir lui où était le campement. Sens de l'orientation et Vanille faisaient plutôt deux. Si on lui demandait d'aller au nord, elle risquait de se retrouver au sud, et elle se doutait que si elle ne restait pas là et ne demandait pas à Marshall de la racompagner (ce qui tout de même lui déplaisait grandement), elle pourrait tourner en rond bien longtemps. Après de nombreuses minutes à fixer le mort qui se consumait et le feu qui cuisait et calcinait ses chaires, elle demanda, d'une petite voix d'enfant de peur qu'il ne lui crie dessus, même si en théorie elle ne lui avait jamais vraiment adressé la parole et il n'avait aucune raison d'agir aussi brusquement avec elle.


"Qu'a-t'il fait de mal pour brûler comme ça?"

Elle avait maintenant la tête baissée, regardait le corps se consumer toujours et attendait une réponse, même si en fait elle se doutait que le pauvre homme n'avait rien fait et que c'était simplement par distraction que Marshall l'avait tué. Elle se demandait parfois si Sven ne finirait pas mort parce qu'il était moins intéressant, et à chaque fois elle avait peur pour le renégat, même si elle se doutait que Marshall avait bien trop de plaisir à le manipuler pour mettre un terme à la vie du renégat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Mar 8 Avr - 18:51

µ Les flammes se reflétaient dans ses yeux, deux petits miroirs circulaires rougeoyant, Marshall était totalement absorbé par le spectacle. La voix de Vanille le fit presque trop brusquement sortir de sa torpeur. Il secoua légèrement la tête, comme pour chassé l’absence qu’il venait d’avoir. Il ne pu s’empêcher la dévisager, mais rien n’y faisait il ne l’avait jamais vu, la danse ininterrompu de l’éclairage ne facilitait en rien la tache. Sheppard était intrigué par son interlocutrice, elle n’était pas une Traqueuse, cela était une certitude, car sinon, elle le tiendrait en joue. D’ailleurs, ses sourcils se froncèrent d’eux même, quand ils se rendirent compte qu’il n’était pas armé. Mais après tout, c’était peut être une proie qui venait gentiment se fourrer dans la gueule du grand méchant loup. Sur cette pensé, son agacement se métamorphisa peu à peu en enthousiasme, et un sourire sadique se dessinait à mesure sur son visage.

¤ " Je serais vous. Je ne m’inquièterais pas pour cette vie, mais plutôt pour la mienne. "

µ Il l’aurait surement déjà attaqué, s’il était sur, qu’elle n'était qu’une simple civil. Aillant déjà tué un Renégat, le boss a été très claire : si cela devait se reproduire, la tête de l’assassin serait mise à prix. Avoir les Traqueurs sur le dos ce n‘est pas un cadeau, alors avoir en plus les Renégats, Eden ne serait plus très vivable, c’est certain. Il se contenta d’avancer ver elle, doucement pour ne pas trop l’effrayer, il n’avait pas envi de lui courir après.

¤ " Qui este-vous ? "

µ Le ton était sec, et le timbre un peu roque, la fatigue en était surement la cause, ainsi que le désappointement. Dans les mains, toujours la petite boite d’allumettes, et la bourde remplie de napalm-maison.
Revenir en haut Aller en bas
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Mer 9 Avr - 0:13

Elle gardait les yeux baissés, sachant tristement qu'elle devait s'attendre à une réponse déplaisante et probablement même remplie de haîne de la part de son interlocuteur. Elle n'avait pas du tout tord, car la réponse qui vint à ses oreilles n'était certainement pas des plus gentilles. Elle ferait mieux de craindre pour sa propre vie que pour celle du cadavre? Vanille n'était pourtant pas effrayée, malgré qu'elle savait que Marshall était réputé pour être un sacré malade. Il ne pouvait pas la tuer, de toute façon il n'avait aucun intérêt à le faire. Respirant la banalité, elle ne faisait probablement même pas une proie intéressante. Elle se contenta d'esquisser un petit regard en la direction du renégat et se mordit la lèvre inférieure nerveusement, glissant une main dans ses cheveux pour attrapper une petite mèche qu'elle se mit à tirailler. Il s'approcha d'elle, et ce fut extrèmement déplaisant. Elle ne recula pas par contre, de peur qu'il ne se fâche. Elle ne voulait pas avoir la colère de Marshall sur le dos. C'était une très mauvaise idée que de se ranger contre lui, on ne savait jamais quand il pourrait frapper. Elle plissa les yeux lorsqu'il lui posa une question. Il ne devait pas la connaître. Ce n'était pas réciproque. Elle le détestait, peut-être pour des raisons différentes que celles qu'on avait l'habitude d'entendre. Sa raison à elle concernait une légère pointe de jalousie. C'était parfaitement ridicule, bien sûr. D'une petite voix au ton un peu naïf, elle prit la parole, hésitant d'abord puis prenant son courage. Après tout, s'il savait qu'elle était une renégate, peut-être lui ficherait-il la paix... Peut-être, en effet.

"Je suis Vanille, Vanille Cooper. Je ne vis pas à Eden, si c'est ce que tu cherches, Marshall."

Elle le regarda d'un air inquiet et fuyant, se demandant s'il ne la frapperait pas simplement pour ses mots. Elle ferma les yeux finalement après avoir baissé la tête à nouveau sur le sol, se demandant si elle ne serait pas morte d'ici la prochaine heure. Même s'il ne pouvait pas en théorie tuer une renégate. La petite blonde, par contre, malgré qu'elle n'était pas une lumière, avait deviné qu'il se fichait probablement très bien de ce qu'il pouvait penser des règlements. Elle eut un frisson et une nouvelle fois une vague d'odeur de chair qui brûlait lui donna envie de vomir. Elle recula légèrement sur le coup du malaise et se reprit en main, restant immobile en attendant le verdict final de Marshall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Mer 9 Avr - 18:41

µ Un petit rictus naquit à la commissure de ses lèvres lorsque son nom fut prononcé par cette jeune inconnue. Un certain sentiment de fierté et de satisfaction l’envahissait, il chérissait la célébrité relative qu’il avait acquit. Enfin, ce qu’il aimait le plus, c’est de voir à quel point une simple réputation pouvait inspirer des sentiments divers à ceux qui croissaient son chemin, avant même qu’il est décliné son identité. Faussement surprit, il fit un commentaire.

¤ " Vous me connaissez ? Ma réputation ma encore une fois devancé. Sachez que tout ce qu’on a pu vous dire sur moi est vrai. "

µ Derrière Sheppard, le feu commençait à faiblir, et l’obscurité c’était installait confortablement. Jusqu’à qu’il ne reste que de petites lucioles jauge vif virevoltaient au haut dessus de braises rouge carmin, seules reste du cadavre encore brulant. Il n’y avait plus que la lune, pour éclairer de sa lumière argenté les deux protagonistes. L’homme c’était raisiné à ne rien faire contre elle, c’était un Renégate, dommage, elle aurait pu le divertir en cette fin de journée. Il tourna les talons, a la quête de son sac, qui devait être là, juste a coté. Il profita de cette recherche pour faire un commentaire sur Quentin et ses manie de prend sous son aile des Poupées qui n’ont rien à faire chez les Renégats.

¤ " Grant recrute vraiment n’importe qui… M’enfin, vous devez avoir un quelconque talent caché qui lui convenait... "

µ Le tueur lui tournait le dos, chose qu’il n’aurait pas fait s’il pensait qu’elle représentait un quelconque danger. Après quelque instant de tâtonnement dans la poussière, il trouvait son sac, et y rangea sa gourde et la boite d’allumette. Puis d’un geste ample et désinvolte, il plaçait le veille sac à dos en jean’s sur son épaule, créant un petit nuage de poussière. Enfin, il se recadrait sur la jeune femme, et l’interrogeait sur sa présence ici. Il s’en moquait, mais c’était simplement pour faire la discussion. Après tout, si c’était une Renégat, elle avait forcément quelque chose de plus que les simples gens d’Eden.

¤ " Et que faites-vous ici, Miss Cooper ? Le désert est dangereux pour une jeune fille comme vous. "

µ Le vouvoiement était une manière pour lui de resté distant des gens, il n’était pas vraiment hautain, il mettait simplement en évidence qu’il n’était pas comme eux, pas tout à fait humain. Très rare était ceux qu’il tutoyait: ses victimes, et quelques autres personnes comme Sven par exemple, qu’il considérait presque comme son égal. Mais Sheppard ne s’offusquait pas pour autant qu’on le tutoie.
Revenir en haut Aller en bas
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Jeu 10 Avr - 0:36

Sa nausée l'accompagnant toujours, la jeune fille observait son interlocuteur qu'elle jugeait en secret, elle aussi, mais peut-être pas avec les mêmes opinions qu'il devait bien se faire d'elle. Il sembla amusé qu'elle l'ait reconnu, comme si quelqu'un pouvait oublier qui il était. D'ailleurs, lorsqu'il prit la parole, Vanille se retint de peine et de misère de ne pas répliquer qu'elle l'avait déjà remarqué et que sa réputation ne faisait que le rendre plus horrible aux yeux des gens. Mais malheureusement, elle ne pouvait pas vraiment faire sa courageuse sous peine de se transformer elle aussi en morceau de chair carbonisé. Elle avait levé les yeux et les rebaissa, cherchant quelque chose à dire à Marshall, même s'il n'y avait rien à lui dire, parce que peu importe ce qu'elle dirait, il trouverait certainement un moyen de faire tourner ça contre elle. Les gens tournaient toujours tout contre elle lorsqu'elle tentait de répliquer. Elle était qu'une pauvre fille immature, elle n'avait rien à faire là, ou toute autre chose. Vanille s'était habituée à la plupart des phrases et lorsque Marshall reprit la parole pour critiquer Quentin et ses choix dans les nouvelles recrues, elle n'eut pas de vraie réaction, elle se contenta de ravaler sa salive et de rougir, gênée lorsqu'il termina en disant qu'elle devait avoir un talent caché. Sauf si on considérait désormais se cacher et pleurnicher comme un atout, elle ne devait pas avoir grand chose qui puisse plaire à qui que ce soit. Elle était nulle en matière d'efficacité, d'ailleurs on tentait souvent de la mettre à l'écart, parce qu'elle ne servait à rien. Elle était un peu une espèce de décoration chez les renégats. Soit on l'ignorait, ou soit on ne lui portait qu'une attention minime. Mais elle se sentit en quelque sorte flattée qu'il lui dise ça. Alors elle avait un talent caché? Elle était toujours rouge, mais leva les yeux vers lui. Il lui posa une question, mais elle n'y répondit pas tout de suite. Elle lui demanda, le regard et le ton naïf :

"Tu crois? Je veux dire, vous croyez que peut-être il croit que j'ai un talent caché?"

Elle eut une lueur d'espoir, se disant qu'elle avait peut-être une raison d'être là, sauf celle de suivre un groupe dont le leader avait autant de pouvoir et beaucoup de points communs à son défunt père, mais cette lueur ne dura pas longtemps, elle ne se la permit pas. Elle sortit de ses pensées et cligna des yeux avant de baisser la tête une nouvelle fois, reculant d'un petit pas, se sentant toujours parfaitement stupide. Elle reprit son air habituel de fillette renfermée, refoulant ses espoirs qu'elle s'interdit. De toute façon, ce ne serait qu'une autre déception. Lorsqu'elle réalisa que Marshall avait posé une question à laquelle elle n'avait pas répondu, elle se sentit mal à l'aise. Une fille comme elle avait vu bien pire que le désert, mais elle ne le dirait pas, il n'y croirait probablement pas de toute façon. D'un ton posé, d'une voix calme mais aïgue, elle répondit :

"Je cherchais simplement à m'occuper, et je me suis légèrement perdue. Donc je cherchais juste à retourner au campement, et j'ai vu le feu. Je me suis demandé ce que c'était, et j'ai réalisé que c'était vous...Je pensais que vous pourriez juste me donner la direction, mais sinon c'est pas grave, je vais finir par m'y retrouver, je peux bien me débrouiller toute seule..."

Elle arrêta de parler, trouvant qu'elle disait trop de choses et qu'elle en devenait probablement ennuyante. Elle ne voulait pas s'attirer les foudres de Marshall, il lui faisait plus peur encore que Quentin. Toutes les rumeurs à son sujet lui donnaient pour elle un aspect horrible, mais elle s'était habituée au fait que tout le monde ici était fou et sadique. Ou presque. Sven n'était pas comme ça... Mais lui, il était différent. D'ailleurs, où est-ce qu'il était? Elle n'osa pas le demander, sachant que si elle le faisait, elle paraîtrait idiote. Personne ne se souciait jamais de Sven. Mais elle voulait savoir où il était. C'était intriguant et plus fort qu'elle. Elle finit par prendre son courage à deux mains et demanda, d'une toute petite voix qui ressemblait étrangement à celle d'une enfant :

"Vous avez laissé Sven tout seul?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Jeu 10 Avr - 22:09

µ Après lui avoir posé la question sur la raison de sa présence dans le désert, il s’était totalement désintéressé d’elle. Il n’écoutant même pas sa réponse. Il se contenta de jeté quelques poignées de sable sur le feu, pour l’achever. Et frappa dans ses main pour expulsé la poussière, provocant une petit toue. Puis il revint vers elle, Vanille ne semblait plus vouloir s’arrêter de parler. Sa voix aigue ne faisait qu’amplifier le mal de tête naissant, dut principalement à la fatigue. Sheppard n’avait qu’une hâte, c’était de rentré chez lui. Mais lors, qu’il la dépassait, le nom de Sven fut prononcé. Se fut comme un choque…

µ Pourquoi parlait-elle de lui ? Comment le connaissait-elle ? Elle n’était peut être pas si innocente que cela… Rapidement un nombre incalculable de questions s’accumulèrent dans le crane de Marshall. Et la seule raison pour qu’elle parle de lui, c’est qu’elle le cherchait, ou que quelqu’un l’avait envoyé pour récolter des informations. L’homme entrait dans un délire paranoïaque. L’amitié qui le liait à Sven, n’était pas un secret. Néanmoins pour le psychopathe cela restait un sujet très sensible et la jeune femme allait en faire les frais.

µ Le regarde noir, terrifiant, il s’approcha d’elle sur son coté droit, très proche, trop proche, la proximité se voulait oppressante. D’un geste brusque Sheppard saisissait Miss Cooper à la gorge. Et serra, assez fort pour qu’elle ne puis plus bouché et que cela soit douloureux, mais pas au point de lui coupé la respiration. Son souhait était de lui faire peur, et non de la tuer. Puis de la main gauche, il déplaça les cheveux qui couvraient l’oreille droite de la demoiselle, cela ressemblait presque a une caresse si les circonstances étaient différentes. Le prédateur voulait être compris, il ne voulait pas d’intermédiaires ou d’obstacle. Le plus sérieusement possible, et articulant parfaitement pour qu’il n’y ait pas d’ambigüité, Marshall susurra quelques mots au creux de l’oreille de Vanille.


¤ " Dites à Grant, que s’il a un problème avec mon junky, qu’il vienne lui-même me parler, inutile d’envoyer une de ses esclave écervelée. "

Relâchant lentement son étreinte, il se mit face à elle, et le fixa dans les yeux.

¤ " Est-ce claire? "

µ Peut être était- elle vraiment perdu. Peut être cherchait-elle vraiment son chemin. Mais a cet instant Marshall s’en fichait, il voyant en elle un menasse. Menasse qu’il aurait supprimé s’il était certain qu’elle était bien envoyé par Grant. Attend la confirmation de Cooper, qu’elle avait saisit se qu’il venait de dire, il resta immobile, devant elle. La retenant par le bras, il n’avait aucunement envi qu’elle s’échappe. D’ailleurs si elle essayait, seulement de se débattre, il lui ferait al, très mal …
Revenir en haut Aller en bas
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Ven 11 Avr - 1:35

Elle semblait avoir beaucoup trop parlé, parce que Marshall s'arrêta alors qu'il s'en allait, et se dirigea vers elle. Comme si elle avait été méchante. Elle avait sûrement fait quelque chose de mal, parce qu'il sembla soudainement furieux. Les choses se déroulèrent très rapidement dans l'esprit et devant les yeux de la jeune fille. Elle semblait assister au spectacle en dehors de son propre corps, comme si elle n'existait pas réellement. Elle ferma les yeux et sentit la main qui lui empoignait la gorge, étouffant un petit cri de surprise. Elle eut envie de le supplier de la laisser tranquille et le geste lui rappella son père. Elle tenta de reculer, il ne lui laissait pas l'occasion de le faire alors elle laissa tomber. Immobile, mal à l'aise, elle sentit la main qui balayait ses cheveux. C'était désagréable et elle avait en plus peur qu'autre chose, devinant que ce n'était pas bon signe. Il allait sûrement la disputer, en plus, ce qu'elle ne voulait pas voir se réaliser. Pourtant, quand il se mit à sussurer à son oreille, ses mots furent doux, clairs, et elle comprit bien rapidement qu'elle n'aurait pas dû s'arrêter et chercher toute seule le chemin du retour. Elle se mit à trembler lorsqu'il la lâcha et qu'il la regarda, lui demandant si son message était clair. Oh oui, elle avait compris, il y avait quelque chose d'effrayant dans le regard de Marshall qui lui avait fait comprendre. Pourtant, elle savait que ce n'était pas sa faute, elle n'avait rien fait de mal.

"Ce n'est pas Quentin qui m'envoie.. C'était une simple question. Je ne voulais pas dire du mal de Sven vous savez, c'était simplement qu'il est toujours avec vous.."

Elle voulu s'en aller lorsqu'elle réalisa qu'elle venait en quelque sorte de se vendre en disant ça, qu'elle venait de prouver qu'elle observait Sven en cachette, et elle rougit en baissant la tête, tentant de s'en aller en tirant assez brusquement sur son bras que resserrait Sheppard. Elle le regarda, gênée, et lui dit, d'une toute petite voix :

"Ce n'est pas que je l'espionne, n'allez pas lui raconter ça, s'il vous plaît... Est-ce que vous pouvez me lâcher le bras ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Jeu 17 Avr - 1:44

¤ " Alors quoi ?! Que lui voulez-vous ? Parlez… "

µ On pouvait facilement voir que sa patience était à bout, ou presque. Marshall était totalement déconcerté par la réponse de Vanille. Il se contenta de la lâché, puis un pas en arrière, et enfin il mit la main dans ses cheveux sombres, et forma les yeux. La tête un peu baissé, il prit une grande inspiration, lentement et bruyamment, il expulsa l’air de ses poumons. Décidemment, il comprenait de moins en moins cette fille, pourtant elle ne semblait pas mentir. Il était là, terrifiant, prêt à tuer la petit Vanille, mais la seule chose qui semblait compter pour elle, c’est qu’il raconte à son « Toutou », qu’une blondinette l’espionnait. Cela dépassait largement l’entendement du tueur.

µ C’est surement pour cela, qu’il l’avait menacé, et presque étranglé. La seul raison logique, était l’intervention de Quentin. Mais aux dirs de la fille, elle était la de son propres chef. Mais après tout, s’il la laissait ici, il ne la tuait pas directement, et donc Grant ne pourrait rien dire, c’était un plan plutôt convenable. Bien que pas très digne de lui.

µ Pour Sheppard, il était inconcevable de vouloir autre chose que du mal à quelqu’un, surtout à ce junky de Sven. C’était une des raisons pour lesquels il l’avait prit sous son aile, le protégé et le manipulé afin qu’il reste en vie. L’autre était que, Marshall n’avait jamais eu d’animal de compagnie, et Sven jouait à merveille ce rôle. Il le nourrissait, jouait avec, le droguait, bref, tout se qu’un bon maître fait.

[Navré, pour ce misérable post, et pour la latence.]


Dernière édition par Marshall Sheppard le Jeu 17 Avr - 11:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vanille Cooper

avatar

Nombre de messages : 1299
Age : 28
Age du perso : 18 ans.
A Eden depuis : 6 mois...Une éternité.
Humeur : I need my chill pill.
Date d'inscription : 08/03/2008

• Log Book•
About Love: Keep it to yourself.
Relationship:
Esprit de combativité:
20/100  (20/100)

MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   Jeu 17 Avr - 5:18

À ses mots mais surtout grâce à ses gestes, Vanille comprit que Marshall semblait ne pas la comprendre, et il était probablement entrain de se demander à quelle espèce de folle il devait avoir affaire. Elle avait l'habitude, les gens se disaient toujours ça, mais ce n'était pas vraiment grave de toute façon. Il valait mieux qu'on ne lui porte aucun intérêt qu'être le centre de l'attention. Mais en compagnie d'une seule personne, encore pire, Marshall, elle se devait absolument de trouver une raison pour qu'il la laisse tranquille. Ou qu'il arrête de la soupçonner, car il était clair que c'était ce qu'il devait faire. Pourtant, il devait s'être rendu compte aussi que la jeune fille était innoffensive, donc pas un danger pour Sven, mais il devait tout de même se montrer prudent histoire de ne pas faire de conneries. Ce furent tous les petits raisonnements de la jeune fille alors qu'elle avait baissé la tête et la gardait dans cette position, écoutant les moindres bruits que faisaient les mouvements du renégat, devinant qu'il devait être profondément agacé de sa présence. Qui ne l'aurait pas été, de toute façon? Personne. Elle se doutait que même Sven devait la trouver énervante. Peut-être qu'il la haïssait, même. Elle frémit à cette pensée et réalisa qu'elle n'avait toujours pas répondu à la question de Marshall, alors elle leva les yeux vers lui et répondit, d'une petite voix nerveuse et aigüe typique à sa nervosité :

"Qu'est-ce que je dois dire?...Je ne cherche pas à lui nuire, c'est promis!"

Elle s'était empressée de promettre qu'elle ne voulait pas nuire au renégat, et elle savait qu'elle pouvait tenir sa promesse. S'il fallait que pour ne pas lui nuire, elle s'éloigne de lui jusqu'à l'éviter au campement, elle était prête à le faire. Elle ne voulait réellement pas nuire à Sven et elle espérait que le renégat la croirait dans ses paroles. S'il ne le faisait pas, elle ne savait alors plus quoi dire pour le convaincre. Elle baissa donc les yeux à nouveau après avoir croisé son regard, puis elle réfléchit. En fait, tout ce qu'elle lui voulait, c'était son bien. Devait-elle le dire à Marshall, ou s'en tenir à ce qu'elle avait déjà dit? Elle supposa que peut-être ses paroles allaient être rassurantes pour lui, alors elle leva une nouvelle fois les yeux pour regarder le renégat timidement. Elle lui dit, d'une voix toujours un peu nerveuse et tremblante :

"Vous savez, vous n'avez pas à vous inquiéter. Je ne lui veux pas de mal, en fait c'est tout le contraire...Mais ça, c'est compliqué."

Elle avait un peu trop parlé et se sentit soudainement parfaitement stupide, parce qu'elle se doutait que maintenant il comprendrait ses intentions et que s'il comprenait ses intentions il l'engueulerait et la menacerait et la tuerait probablement, tout comme l'innocent qui était carbonisé sur le sol. Elle ne voulait pas que ce soit son cas alors en paniquant légèrement elle recula un peu, manquant de tomber dans le sable. Toute petite face au monstre inhumain qui se dressait devant elle, Vanille prit une grande respiration et le regarda dans les yeux pour une petite seconde, regardant ensuite ses pieds. Il risquait d'être violent, il avait failli la tuer pour si peu quelques minutes plus tôt. Tremblante, elle attendait de voir s'il serait clément ou passerait à l'action ou la questionnerait encore, se demandant si elle devait alors répondre et se défendre tout dépendant du cas. Elle resta donc immobile, attendant une réaction de la part de Marshall, espérant qu'il ne réagisse pas mal.

[ Ça va c'est pas grave, mon post est pas vraiment mieux :/ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pyromanie ou Alchimie ? (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pyromanie ou Alchimie ? (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden, A New Beginning :: • Memories • :: Archives du forum :: Archives des topics-
Sauter vers: